Voiture

420 km/h en roadster. Comment est-ce possible ?

Créer un roadster pouvant atteindre les 420 km/h représente l’une des plus grandes prouesses techniques de l’industrie automobile.

Le développement du roadster W16 Mistral a été largement influencé par les recherches en aérodynamique entreprises par Bugatti. Cette aventure a débuté par des simulations dans un environnement numérique, où l’équipe a pu penser de manière avant-gardiste la circulation des flux d’air, perfectionnée ensuite lors d’essais en conditions réelles. À une vitesse si élevée, seuls des test aussi minutieux peuvent répondre aux niveaux de performance exigés par Bugatti.

De l’ordinateur à la route en passant par la case soufflerie.

Au terme d’une analyse technique extrêmement rigoureuse reposant sur un logiciel avancé de dynamique des fluides numérique (CFD), la W16 Mistral est passée par la phase critique en soufflerie. L’équipe Bugatti a relevé ce défi en élaborant un design sophistiqué inspiré de l’aéronautique, associé à un dispositif technique extrêmement poussé. Sa conception intelligente détourne l’air des occupants tout en veillant à laisser respirer l’emblématique moteur à 16 cylindres, offrant ainsi à grande vitesse un ballet de flux d’air.

420 km/h en roadster. comment est-ce possible ? 420 km/h en roadster. comment est-ce possible ?

Situé sur la ligne supérieure du pare-brise de la W16 Mistral, un déflecteur éloigne le flux d’air du conducteur et du passager tout en veillant à ce qu’il atteigne l’aileron arrière et renforce ainsi la force d’appui du véhicule. De spectaculaires bouches d’admission d’air, situées derrière les appui-têtes, alimentent efficacement les quatre turbocompresseurs du moteur 16 cylindres de 8,0 litres. Bien qu’esthétiquement très abouties, ces bouches n’en sont pas moins un élément de sécurité essentiel pour les occupants du véhicule. Avec leur structure en fibre de carbone, elles sont conçues selon les normes rigoureuses anti-retournement.

Mistral, un roadster qui maîtrise l’air

Situées sur les panneaux latéraux du roadster, des entrées d’air intelligentes maximisent les niveaux de pression dynamiques. Elles gèrent simultanément l’air et la pression afin de refroidir l’huile du moteur, de la boîte de vitesses et de l’essieu arrière. L’air chaud est efficacement évacué du véhicule par des conduits menant au feu arrière, où il est ensuite aspiré par la pression négative. Un fonctionnement semblable à celui d’une cheminée.

420 km/h en roadster. comment est-ce possible ? 420 km/h en roadster. comment est-ce possible ?

À l’intérieur du diffuseur, une configuration en forme de rampe, inclinée vers le haut, élargie et optimisée, facilite encore l’évacuation de l’air chaud et la force d’appui globale du roadster. L’agencement unique du feu en « X » à l’arrière parfait l’allure esthétique et remplit un rôle vital en aérant les refroidisseurs d’huile latéraux par le biais de prises d’air au design soigné, assurant une gestion précise du circuit de refroidissement à mi-température.

Le développement de la W16 Mistral est pleinement à la hauteur du vent qui lui a donné son nom et a abouti à la création du roadster Bugatti le plus aérodynamique à ce jour.

TOP STORIES

Top List in the World