Actualité

Actualité à la Une

Assurance auto: voici les régions où on paie le prix fort

Le comparateur d’assurance Assurland a publié son rapport annuel sur les tarifs des assurances automobiles. De grandes disparités par région sont constatées, avec une différence de 268€ entre les deux extrêmes.

Le coût des réparations automobiles et le taux de sinistres sur les routes pèsent sur les primes. C’est le constat que dresse le comparateur d’assurance Assurland dans son rapport annuel dédié aux assurances auto, partagé par Le Parisien.

Avec une hausse de 3.3% sur l’ensemble de l’année 2023, le prix moyen d’une assurance auto s’élève désormais à 651€, contre 630€ auparavant. Et toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne.

Île-de-France et PACA au-dessus des 700 euros

Au jeu de l’assurance auto la plus chère, c’est la région Île-de-France qui est en première position, avec une hausse de ses prix de 3.5% en 2023. Payer son assurance lorsqu’on est conducteur francilien revient en moyenne à 771€, selon Assurland. Une hausse portée par des départements (Seine-Saint-Denis et le Val de Marne) où les primes moyennes dépassent parfois 800€, mais aussi par le lien entre les vols de voiture et les routes accidentogènes. Viennent ensuite la région PACA (733€) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (667€).

Au niveau des communes, Paris n’est étonnamment pas la plus chère. Devant elle, Marseille, Lyon et Lille affichent respectivement: 700€, 650€ et 642€. Aux côtés de l’Ile-de-France,

assurance auto: voici les régions où on paie le prix fort

500 euros en Bretagne

À l’inverse, c’est en Bretagne qu’on paie le moins cher (503€), puis dans les Pays de la Loire (540€), et en Nouvelle Aquitaine (558€). Les six autres régions viennent ensuite compléter le classement dans cet ordre: le Centre-Val-de-Loire (571€), la Bourgogne-Franche-Comté (573€), la Normandie (585€), le Grand Est (597€), l’Occitanie (602€) et les Hauts-de-France (656€).

Pour 2024, Assurland prédit une hausse moyenne des assurances auto “autour de 3.5%”. Dans son communiqué, l’assureur évoque “une légère augmentation à prévoir pour l’assurance des véhicules électriques, dont l’exonération de TSCA (Taxe Spéciale sur les Conventions d’Assurance) fléchit de 100% à 75%”.

Les jeunes conducteurs sont sans surprise ceux qui paient le prix de leur assurance auto au plus fort. “Une surprime de 100% est appliquée la 1ère année, 50% la seconde et 25% la troisième (sans déclarer de sinistre entre temps)”, note Assurland dans son étude. En moyenne, les 18/25 ans doivent débourser un montant de 1.397€ pour assurer leur véhicule.

TOP STORIES

Top List in the World