Auto

Assurance automobile : les voitures électriques vont garder cet avantage en 2024

assurance automobile : les voitures électriques vont garder cet avantage en 2024

Bonne nouvelle : les acheteurs d’un véhicule électrique profiteront toujours de l’exonération d’une taxe sur leur assurance en 2024.

Quand on achète une voiture électrique, il y a un avantage au moment de l’assurer. Depuis 2021, les acquéreurs d’un véhicule électrique profitent d’une exonération de la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA).

Cette disposition, assez peu connue finalement, était une manière supplémentaire d’encourager les automobilistes à passer à l’électrique. Mais l’avantage devait prendre fin au 31 décembre 2023. Le projet de loi de finances 2024 semblait le confirmer.

Mais bonne nouvelle, comme l’a rapporté Le Parisien, le cadeau est prolongé, grâce à des amendements à la loi de finances 2024 que le gouvernement a retenu. Le premier, qui était présenté par des députés LR, acte le prolongement du dispositif, dégressif.

Ceux qui vont acheter une voiture électrique en 2024 auront une exonération totale de la TSCA pendant 12 mois. Puis ce sera 50 % l’année suivante puis 0 %. Pour ceux qui ont acheté un modèle électrique en 2023, ce sera 50 % d’éxonération en 2024 puis 0. Enfin, pour ceux qui ont acheté une électrique en 2022, ce sera la fin du cadeau en 2024.

Un deuxième amendement, présenté par un député Renaissance, acte le maintien de l’exonération sans limite de temps dans le cadre du futur leasing social, la voiture électrique à 100 € par mois. Et comme ce sera 100 € mais sans compter l’assurance, c’est donc une manière de limiter la prime à ajouter.

Car selon les calculs d’Assurland, cette exonération permet d’alléger la prime de 12 à 15 % sur une formule tous risques (et même 25 % sur une formule au tiers, moins habituelle toutefois sur un modèle récent). Une étude d’Assurland avait d’ailleurs montré que la prime moyenne des électriques était plus basse que celles des thermiques (563 € contre 645 €).

Attention toutefois : le maintien d’une exonération n’empêche pas la hausse des prix de l’assurance auto en 2024, portés par d’autres facteurs. Selon les estimations du cabinet Addactis, les hausses devraient osciller entre 4 et 5 %. A cela plusieurs raisons : d’abord un effet rattrapage, après une année 2023 où les assureurs ont limité la hausse dans un contexte économique tendu, puis de nombreuses catastrophes climatiques et enfin une augmentation des coûts de réparation des voitures.

Découvrez sur Automobile-Propre comment choisir son assurance auto ?

TOP STORIES

Top List in the World