Audi

Audi NSU EP4 : qu’attend Audi pour produire ce petit jouet électrique ?

L’année dernière, Audi a dévoilé un étonnant concept, en décalage complet avec ses dernières études de style. Et pour cause, cette NSU EP4 a été réalisée par des étudiants qui, avouons-le, ont une approche un poil plus enthousiasmante que celle des véritables designers de la marque aux anneaux, qui semblent préférer les tanks hauts sur roues aux petites voitures amusantes. Il y a donc peu de chances pour qu’Audi décide de la produire, mais la disparition de la TT laisse quand même de la place pour une petite voiture plaisir, qui plus est électrique…

Ces dernières années, il faut bien reconnaître que les concepts d’Audi n’étaient pas les plus heureux du monde. On a bien eu droit à la série des Sphere, bénéficiant d’un design assez audacieux, mais la marque a tout de même minimisé la prise de risque. D’autant que rien de ce que l’on avait pu voir sur ces études de style n’a été répliqué depuis sur des voitures de production. Alors, quand Audi a présenté la NSU EP4 en juillet dernier, la flamme s’est ravivée instantanément.

On ne va pas refaire toute la genèse de ce concept, qui nécessiterait de revenir 150 ans en arrière et de retracer l’histoire du petit constructeur NSU. Sachez simplement que ce concept est grossièrement un électromod, ou un restomod électrique si vous préférez, de la NSU Print 4L de 1971, entièrement réalisé par un groupe d’étudiants. Et au vu du résultat, on espère sincèrement que certains de ces stagiaires ont été embauchés par Audi depuis !

série spéciale, concept-cars, audi nsu ep4 : qu’attend audi pour produire ce petit jouet électrique ? Cette petite NSU EP4 donne envie de partir à l'attaque d'une route de col bien sinueuse

La NSU EP4 serait parfaite pour succéder à la TT…

Visuellement, cette petite NSU EP4 sent bon le néo-rétro. Les lignes de la NSU Print 4L sont bien reconnaissables, mais la recette a évolué pour se remettre au goût du jour et, surtout, s’adapter à ce qui se cache sous la carrosserie. Ainsi, l’ensemble a été abaissé au maximum, à tel point que la voiture semble simplement posée par terre. Les ailes sont élargies pour accueillir de nouvelles roues plus imposantes, dont le design rappelle la merveilleuse époque du Groupe B. La face arrière impressionne grâce à deux énormes ailerons, un au-dessus de la lunette et un autre sur la malle. Les optiques ont été remplacés par des blocs à LED. L’ensemble est habillé d’une livrée Suzuka Grey, rehaussée par des éléments finis en Brilliant Black.

L’habitacle est épuré à souhait. Le conducteur et son passager prennent place dans des baquets Recaro, tandis que la planche de bord est dépouillée. Le seul et unique écran est chargé de retransmettre les informations de conduite ainsi que les données de l’ordinateur de bord de la voiture. Le volant en alcantara dispose d’une colonne de direction entièrement apparente, tandis que toute la partie arrière est condamnée par un arceau vert fluo, une couleur reprise sur certains éléments extérieurs.

série spéciale, concept-cars, audi nsu ep4 : qu’attend audi pour produire ce petit jouet électrique ? Allez Audi, quelques petits ajustements, une ablation de l'arceau et hop, en production !

Et sous le capot alors ? Pas de 5 cylindres, ni même de V6 ou de V8. À la place, un moteur électrique de 240 chevaux, repris à l’e-Tron GT, installé à l’arrière. À l’avant, à la place du réservoir à essence originel, les étudiants ont installé les batteries provenant d’un Q7 hybride rechargeable. Les performances n’ont jamais été annoncées par la marque, malheureusement. Quoiqu’il en soit, cette petite voiture aurait parfaitement sa place dans la gamme, d’autant plus maintenant que la TT a tiré sa révérence ! Mais on le sait, les constructeurs sont souvent très difficiles à convaincre…

TOP STORIES

Top List in the World