Finance

Automobilistes, vous pourriez bientôt perdre des points avec plusieurs mois de retard

Un bug informatique qui touche le traitement des retraits de points depuis plusieurs mois permet à milliers d’automobilistes de passer entre les mailles du filet. Les centres de récupération de points appellent à solutionner le problème devant le manque à gagner.

automobilistes, vous pourriez bientôt perdre des points avec plusieurs mois de retard

Un radar sur l’autoroute A9. (Illustration)

Un bug qui fait le bonheur des automobilistes. Mais peut-être plus pour longtemps. Des centres de récupération de points de permis de conduire ont alerté les autorités sur de nombreux cas d’automobilistes verbalisés ayant conservé leurs points. Comme le révèle Le Progrès, cette baisse des verbalisations impacte la fréquentation desdits centres de 30%, entraînant un manque à gagner non négligeable. Au total, 600.000 automobilistes seraient concernés.

8 millions d’euros perdus

En cause, un bug informatique qui affecte l’Agence nationale des traitements automatisés des infractions (Antai) chargée de traiter les contraventions. Une avarie qui sévit depuis novembre 2023.

Selon Jean-Baptiste Le Dall, avocat spécialisé en droit routier interrogé par nos confrères, le manque à gagner avoisine les 8 millions d’euros pour les centres de récupération de points. Quant au bug informatique, celui-ci serait lié à la fin du retrait de point dans le cas d’excès de vitesse de moins de 5 km/h porté par le gouvernement fin 2023. Une réforme que le système informatique de l’Antai a eu du mal à appliquer.

Interrogée sur ce point par RMC Conso, l’Antai n’a pour le moment pas répondu à nos sollicitations.

“[Ce bug] a été repéré mi-novembre dans les presque trois cents centres de permis à points. On a constaté une baisse importante du nombre de stagiaires”, appuie Joël Polteau, le président du Syndicat national des professionnels du permis à points, cité par Capital.

Selon le pénaliste cité par Le Progrès, le risque de voir les points finalement retirés une fois le bug résolu n’est pas à exclure. Depuis la connaissance de ce bug informatique, l’Antai a annoncé avoir traité plus de 10.000 dossiers par jour. La sentence est donc imminente pour les contrevenants “oubliés”.

TOP STORIES

Top List in the World