BMW

BMW : un tournant historique en Allemagne

bmw : un tournant historique en allemagne

BMW ne produit plus de moteurs thermiques à Munich // Photographie : BMW

C’est officiel : BMW ne fabrique plus du tout de moteurs thermiques en Allemagne. Le constructeur allemand vient de fermer la dernière ligne consacrée aux moteurs à combustion à Munich pour faire place à la production de voitures électriques. Tout un symbole.

BMW fait place nette à l’électrique

Après 60 ans de production de moteurs thermiques à Munich, les salariés allemands du groupe automobile s’apprêtent à ouvrir un nouveau chapitre. Le tout dernier moteur à huit cylindres aura été assemblé à Munich en novembre 2023. BMW a délocalisé la production de ces moteurs thermiques à Steyr, en Autriche, et à Hams Hall, au Royaume-Uni. La marque souhaite que ses usines allemandes soient dédiées à la production de modèles électriques.

Une mesure annoncée en 2020. Le constructeur automobile a mis 400 millions d’euros pour transformer les lignes d’assemblage consacrées jusqu’ici à la fabrication des moteurs thermiques. C’est très clair, BMW fait de la place pour anticiper l’arrivée de ses nouveaux modèles électriques. Notamment la Neue Klasse dont la sortie est prévue pour 2026. À Munich, la BMW i4 sort déjà des chaînes de l’usine.

Ce changement de stratégie va avoir un impact direct sur les 1 200 salariés du groupe qui travaillaient quotidiennement sur des moteurs à combustion interne. Ils vont être formés pour pouvoir accompagner BMW dans son électrification. Certains pourraient en revanche être « affectés à d’autres sites » de la marque. En Bavière, cette transformation n’est pas anodine pour l’entreprise allemande.

Une usine 100 % électrique à Munich : le symbole est fort

Munich est le siège historique de BMW et le symbole est donc très fort. En Allemagne, l’entreprise dispose d’autres sites consacrés à l’électrique comme Dingolfing (pour la production des modèles iX, i7 et i5). Les iX1 et iX2 sont fabriqués à Regensburg. Prochainement, un centre de tests des batteries pour les voitures électriques verra le jour sur le site de Wackersdorf.

Dernier projet en date : celui de Strasskirchen. Les habitants de la ville ont donné leur accord à BMW pour construire une usine d’assemblage de batteries. Comme de nombreux constructeurs européens, dont certains français, la marque allemande cherche à relocaliser et à sécuriser une chaîne d’approvisionnement sur son territoire.

TOP STORIES

Top List in the World