Auto

Découvrez la Yamaha de Quartararo et de Rins pour la saison 2024 du MotoGP

À la veille des premiers essais de pré-saison sur le circuit international de Sepang, Yamaha a dévoilé la livrée de sa nouvelle MotoGP 2024.

tbvZrfRr

Au cours d’une présentation en Malaisie, le champion 2021 Fabio Quartararo et la nouvelle recrue de Yamaha Alex Rins ont dévoilé un premier aperçu de leurs motos respectives pour la saison 2024. Les couleurs bleu et noir reprennent le design qui a été introduit pour la première fois sur la M1 en 2019, lorsque Monster Energy a repris le sponsoring titre de Yamaha Factory Racing à Movistar.

2024 est une année cruciale pour le constructeur japonais, qui espère mettre fin à une baisse de performance qui l’a vu enregistrer sa première campagne sans victoire en MotoGP depuis 20 ans. Les performances de Yamaha ont été si maigres la saison dernière qu’elle n’a obtenu que trois podiums en Grand Prix avec Quartararo, tandis que Franco Morbidelli n’a pu faire mieux que terminer quatrième sous le drapeau à damier.

Yamaha travaille sur son prototype 2024 depuis plusieurs mois, mais l’accueil des pilotes lors des deux premiers essais à Misano et Valence l’an dernier a été pour le moins mitigé. Quartararo estime que Yamaha n’a pu apporter qu’une petite amélioration des performances du moteur, qui est apparu comme le point faible de la M1 ces dernières années, en particulier face à la Ducati, la référence en la matière. Bien qu’il ait loué l’amélioration de l’aérodynamisme de la M1, l’évaluation globale de la moto reste faible. Le pilote français admet que Yamaha est encore loin d’avoir rattrapé ses rivaux.

Yamaha est, avec Honda, l’un des deux constructeurs qui ont bénéficié d’une plus grande liberté de développement et d’essais dans le cadre du nouveau système du MotoGP. En théorie, cela devrait aider la marque à combler le fossé qui la sépare de ses rivaux européens Ducati, Aprilia et KTM.

Dernière année de contrat pour Quartararo

Yamaha est sous pression alors que Quartararo entre dans la dernière année de son contrat de deux ans. Le pilote de 24 ans a admis qu’il restait “très peu de temps” pour le convaincre de signer un nouveau contrat pour 2025 et au-delà. Le marché des pilotes s’ouvrira à la fin de la saison prochaine, laissant Yamaha courir le risque de perdre l’un de ses atouts les plus précieux.

Pour sa part, la société a essayé d’apporter une mentalité plus européenne à l’équipe, allant même jusqu’à embaucher l’ancien chef du moteur de la Formule 1, Luca Marmorini, pour l’aider à développer le moteur de la M1. L’équipe a également remplacé Morbidelli, peu performant, par Rins, qui a remporté la seule victoire de Honda en 2023 à Austin sur une moto satellite LCR.

Yamaha sera une fois de plus le seul constructeur sur la grille à ne pas avoir d’équipe satellite, suite à la décision de RNF de rejoindre Aprilia à la fin de la saison 2022. RNF a depuis été éjecté de la grille par Dorna Sport en raison d'”infractions et de violations répétées”, ses places sur la grille et ses opérations étant reprises par Trackhouse Racing en 2024. La Yamaha M1 sera en action lors des essais officiels de pré-saison à Sepang cette semaine, du 6 au 8 février, avant que Quartararo et Rins n’effectuent quelques kilomètres supplémentaires à Losail plus tard dans le mois. Le championnat 2024 débutera le 10 mars sur le circuit du Qatar.

TOP STORIES

Top List in the World