Tesla

En plus de licencier massivement, Tesla gèle toutes les embauches

en plus de licencier massivement, tesla gèle toutes les embauches

C’est la panique chez Tesla. L’entreprise américaine ferme les vannes. Les licenciements massifs annoncés récemment sont ponctués par un gel des embauches. Les 3 000 postes ouverts il y a encore quelques jours par la société viennent d’être supprimés.

Alors que des licenciements importants sont en cours chez Tesla, la firme vient de supprimer toutes ses offres d’emploi. La semaine dernière, seuls 3 postes étaient encore affichés sur le site web du constructeur sur les 3 000 qui étaient en ligne quelques jours auparavant. Les 3 derniers postes ouverts, dont un rôle de stagiaire, concernent le programme du « développement de la fabrication » de l’entreprise.

Depuis plusieurs semaines, le constructeur cherche à réduire ses coûts. Les résultats décevants du premier trimestre 2024 ont alerté la direction. Officiellement, Tesla prévoit de supprimer 10 % de ses effectifs. Selon plusieurs sources internes, la marque chercherait plutôt à remercier entre 15 et 20 % des ses salariés. La firme aux 140 000 employés (chiffre officiel à la fin de l’année 2023) s’apprête à traverser une période délicate.

La première série de licenciements concernait plusieurs cadres de l’entreprise et les 500 membres de la division Superchargeurs. Dans un second temps, Tesla s’est attaqué aux départements logiciels et à l’ingénierie. Certains hauts responsables ont préféré quitter le navire. C’est le cas de Jeroen van Tilburg, responsable des activités de recharge chez Tesla en Europe. Il prend la direction de Ionity.

Rich Otto, responsable des lancements de produits chez Tesla, a également décidé de partir. Selon lui, « les grandes entreprises sont composées de personnes formidables et de produits exceptionnels. Cette parfaite harmonie a été perturbée par les récents licenciements ». Il estime que cette situation a « ébranlé l’équilibre qui régnait chez Tesla ».

TOP STORIES

Top List in the World