Voitures

Essai auto. VW Tiguan : une mue en profondeur et… des bugs !

essai auto. vw tiguan : une mue en profondeur et… des bugs !

Des lignes plus souples, des angles moins vifs que sur le précédent mais, globalement, une esthétique reconnaissable. Bon allant sur route, avec un moteur discret et sobre… tant que vous ne forcez pas.

Un des best-sellers de Volkswagen en Europe, et particulièrement en France ! Troisième génération. Il nous revient modernisé, plus technologique mais truffé de bugs. Explications.

essai auto. vw tiguan : une mue en profondeur et… des bugs !

Ici, le très grand écran central optionnel. Il offre une lisibilité parfaite. Et des touches très pratiques pour programmer des raccourcis. La commande vocale buguait copieusement.

La base technique est reprise de l’ancien. Juste, 3 cm de plus en longueur, et une habitabilité qui, à toutes les places, s’est légèrement bonifiée. Avec l’avantage d’un coffre lui aussi agrandi : + 6 %. Vraiment bien. Au passage, le système multimédia a été revu et modernisé. Désormais, toutes les versions ont droit à un écran central d’au moins 12,9 pouces.

essai auto. vw tiguan : une mue en profondeur et… des bugs !

Bonne habitabilité générale, à toutes les places. Avec le bénéfice d’un coffre qui présente une contenance généreuse : 652 l. Et jusqu’à 1 650 l lorsque vous rabattez la banquette.

Celui de l’essai, en option groupée avec l’affichage tête haute facturée 1 235 € (ouille !), atteint 15 pouces. Hyper clair, hyper lisible, avec la possibilité de programmer des raccourcis pour passer sans détour d’un menu à l’autre. Réel progrès. Au contraire, le nouveau bouton tournant situé entre les deux sièges avant et doté d’un écran d’affichage apparaît aberrant : il force le conducteur à regarder vers le bas, détournant son regard de la route.

Et si on optait pour plus de confort ?

Tout serait parfait si le nouveau Tiguan portait ses occupants avec plus de douceur. Notre version dépourvue de l’option DCC d’amortissement piloté (1 200 €, re-ouille !) avoue une vraie fermeté sur les inégalités de la route. Dommage. D’autant que, au contraire, la conduite apparaît douce et docile dans tous les cas.

Très bonne fluidité et grand silence de la part du moteur 4-cylindres à hybridation légère, très agréable discrétion de la boîte automatisée qui passe les rapports sans à-coups, en toute progressivité. Elle manquera juste de réactivité si vous écrasez la pédale d’accélérateur pour solliciter une reprise rapide et énergique.

Du carburant ? Pas trop, mais…

Sur route, si vous arrivez à maintenir des vitesses assez stables, vous pourrez descendre à des niveaux de consommation assez bas : nous avons relevé 5 l / 100. Chiffre favorisé par la micro-hybridation qui permet une interruption totale du fonctionnement moteur lorsque vous cessez d’accélérer. Système qui intervient à toutes les vitesses, avec un ré-enclenchement du moteur quasi imperceptible. Sur autoroute, bilan moins favorable : 7 l. En ville, les plus de 1 600 kg se font sentir : nous avons consommé 8,9 l. Inévitable vu le poids : 1 616 kg.

essai auto. vw tiguan : une mue en profondeur et… des bugs !

Citroën C5 Aircross 1.2 Hybrid Max, 41 450 €.

Des bugs répétitifs et problématiques

Dans la panoplie des aides à la conduite qui deviennent obligatoires sur toutes les voitures neuves vendues en Europe à partir du 7 juillet, certaines ne sont manifestement pas au point. Le freinage d’urgence activé en cas d’obstacle avec risque de choc imminent s’est déclenché trois fois sans aucune raison.

essai auto. vw tiguan : une mue en profondeur et… des bugs !

Peugeot 3008 1.2 Hybrid GT, 42 990 €.

La commande vocale ne cessait de se mettre en route d’elle-même, en inventant des questions et en proposant des réponses… délirantes. Il fallait la faire taire chaque fois. Le GPS théoriquement connecté indiquait des routes fermées à la circulation. Une vitre s’est ouverte seule alors que le Tiguan était garé. Agaçant. Surtout après avoir signé un chèque de 50 000 €. Volkswagen assure que les Tiguan seront rectifiés avant livraison aux clients…

essai auto. vw tiguan : une mue en profondeur et… des bugs !

Renault Austral 1.3 TCe Esprit Alpine, 40 200 €.

Grosse inflation du côté des tarifs

La précédente génération de Tiguan démarrait à 35 900 €. Le nouveau coûte d’emblée 10 % de plus. Notre version d’essai est quasiment à 50 000 €, ce qui fait vraiment très, très cher. Compensation : à la revente, sa cote élevée reste un atout.

Nous avons aimé

Habitabilité généreuse, très grand coffre, agréable douceur de conduite, équipement complet, écran central très clair

Nous avons moins apprécié

Tarifs en forte hausse, options coûteuses, suspension sèche sans l’option DCC, bugs électroniques, bouton central avec écran aberrant, finition en léger recul

 

Tiguan à partir de 39 450 €

Version essayée : 1.5 eTSI Elegance, 49 900 €

Longueur : 4,54 m

Coffre : 652 l

Moteur : 4 cylindres essence turbo, 1 498 cm3, 150 ch

Performances. 210 km/h, 0 à 100 km/h : 9,1 s.

Conso mixte : 6,3 à 6,8 l selon équipement

CO2 : 143 à 154 g/km selon équipement

Malus : 1 276 à 2 918 € selon équipement + malus au poids 160 €

 

Principaux équipements

Jantes alu 18 pouces, phares à LED automatiques, toit panoramique ouvrant, accès et démarrage sans clé, radars AV et AR, caméra 360°, tableau de bord numérique 10 pouces, écran central 12,9 pouces, clim automatique tri-zone, volant chauffant, sièges AV électriques, chauffants et massants, double chargeur à induction, 2 prises USB à l’AV, 2 à l’AR, hayon motorisé.

 

Les rivaux

Citroën C5 Aircross 1.2 Hybrid Max, 41 450 €

Champion en confort, très agréable à vivre. Hybridation légère et 136 ch. Bien moins cher que le Tiguan.

 

Peugeot 3008 1.2 Hybrid GT, 42 990 €

Toute nouvelle génération. Très belle présentation, belle qualité générale. Hybridation légère et 136 ch.

 

Renault Austral 1.3 TCe Esprit Alpine, 40 200 €

Très bel agrément, 160 ch en hybridation légère. Riche équipement. Rapport prix / prestations imbattable.

TOP STORIES

Top List in the World