Essai vidéo - Maxus T90 EV (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

Le pick-up de taille intermédiaire électrique Maxus T90 EV débarque enfin en France. Six ans après son arrivée en Europe, est-il pour autant vraiment en retard chez nous ? Pas si sûr : le malus évolue en 2024 sur son segment le plaçant dans une position très favorable pour un lancement réussi.

1. Essai vidéo – Maxus T90 EV (2024) : courant nouveau dans l’univers pick-up

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

Note

de la rédaction

14,3/20

EN BREF

1er pick-up électrique

354 km d’autonomie

À partir de 59 880 €

Le modèle présenté ici fait figure de véhicule historique. Oui. Il s’agit en effet du premier pick-up 100% électrique commercialisé en Europe ! Après son lancement progressif depuis 2018 dans 10 pays sur le vieux continent, le Maxus T90 EV débarque en 2024 en France. Le véhicule à benne de taille intermédiaire se frotte ainsi à des véhicules thermiques uniquement. La référence du segment Ford Ranger partage des dimensions identiques au Chinois tandis que le modèle placé dans le haut du panier Volkswagen Amarok s’affiche au même tarif que le Maxus T90 EV. Cela dit, le nouveau venu ne peut pas être malussé avec sa mécanique survoltée. Et cela pèsera lourd dans la balance au moment de signer le bon de commande.

Au premier regard, difficile de devenir que le Maxus T90 EV se veut 100% électrique. Le pick-up est en effet adapté d’un modèle thermique commercialisé depuis de nombreuses années en Asie. Sa présentation est modernisée ici par des projecteurs full LED, une calandre béante, un grand logo Maxus et des jantes aluminium de 17 pouces. La partie arrière reçoit pour sa part des lamelles rouges rejoignant les deux feux stop, un immense plastique Maxus sur l’ouvrant de la benne mais aussi un emblème Saic Motor. Si ce nom vous dit quelque chose, c’est parce que ce Maxus provient du même groupe que celui des électriques MG. Enfin, la benne se coiffe d’épaisses barres chromées.

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

Le Maxus T90 EV tente de se démarquer des autres asiatiques par quelques éléments distinctifs.

L’habitacle comme l’extérieur respire le repoudrage plus que l’innovation. Les gens de chez Maxus ont travaillé la qualité perçue pour rendre le modèle plus attractif aux yeux des Européens. Des inserts façon alu brossé, des textures, du similicuir sur les sièges et des surpiqûres rouges se chargent de rehausser une présentation qu’on imagine plus austère sur d’autres marchés.

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

Le système d’infodivertissement sur un écran de 10,25 pouces est compatible Apple Carplay et Android Auto.

Le volant trois branches reçoit sur la partie droite les commandes du téléphone et de l’autoradio, l’instrumentation prend la forme de cadrans à aiguilles avec un écran à cristaux liquides au centre tandis que l’infodivertissement se contrôle via une dalle de 10,25 pouces de diagonale. Cette dernière se montre peu réactive en utilisation normale. Sa connectivité avec les smartphones (Apple Carplay et Android Auto) la rend néanmoins plus fluide. Il faut pour l’activer brancher l’appareil sur le port USB A de droite placé plus bas. Le port USB A de gauche comme la prise 12V voisine ne servent que d’alimentation. Pour finir, un panneau tactile pilote la climatisation et le chauffage. Les commandes des sièges chauffants -aussi réglables électriquement- se situent étonnamment dans l’interface de l’infodivertissement.

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

La généreuse banquette arrière fait de ce modèle un cinq places.

La banquette arrière, trois places, offre comme les sièges avant un espace confortable. Les genoux sont libérés de la même sorte que le volume disponible au-dessus de la tête. La partie centrale reçoit un accoudoir rétractable creusé par deux porte-gobelets. Ici aussi les occupants peuvent alimenter leurs appareils nomades et même plus grâce à une prise 12V et une fiche 220V.

Abonnement à la Newsletter

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

Les occupants ont au total cinq prises différentes pour brancher des appareils.

Du côté des aspects pratiques, le Maxus T90 EV offre de multiples rangements via les bacs des portes, un espace entre les deux sièges avant et une boîte à gants peu profonde. Devant, pas de frunk : l’ouverture du capot dévoile la partie électrique chargée de gérer la puissance du véhicule et un amusant cache en plastique semblable à ce que l’on trouve sur les thermiques. La benne, la partie la plus fonctionnelle, mesure 1485 x 150 x 530 mm.

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

La benne affiche des mesures conformes à sa catégorie.

Chiffres clés *

  • Longueur : 5,36 m
  • Largeur : 1,90 m
  • Hauteur : 1,80 m
  • Nombre de places : NC
  • Volume du coffre : NC / NC
  • Boite de vitesse : NC
  • Carburant : Electrique
  • Taux d’émission de CO2 : NC
  • Bonus / Malus : NC
  • Date de commercialisation du modèle : Non communiquée

* A titre d’exemple pour la version ELECTRIQUE 88.6 KWH ELITE.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l’article.


2. Maxus T90 EV (2024) – Sur route : doux mais parfois rebondissant

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

Le Maxus T90 EV embarque un moteur électrique sur le train arrière développant une puissance de 177 chevaux pour 310 Nm de couple. Une mécanique combinée à une batterie lithium fer phosphate de 88,55 kWh pesant dans le plancher 600 kg. L’ensemble permet d’après l’homologation WLTP de circuler en cycle mixte 354 kilomètres avant de repasser par la borne. Cette dernière peut d’ailleurs dans le meilleur des scénarios recharger le pick-up de 20% à 80% en 45 minutes puisque l’accumulateur peut encaisser jusqu’à 88 kWh.

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

Notre conso moyenne atteint lors de notre essai 18,6 kWh/100 km.

Lors de notre roulage, le parcours comprenait des routes secondaires aux revêtements plus ou moins dégradés ainsi qu’une courte partie sur l’autoroute. Le Maxus T90 EV frappe de prime abord par son silence de fonctionnement, la souplesse de son accélération en touchant la pédale de droite (merci le moteur électrique et son couple disponible immédiatement) et sa facilité de prise en main avec une molette très simple en guise de contrôle de la boîte. Là où le tableau se dégrade, c’est en haussant le rythme ou lorsque des irrégularités viennent faire sautiller l’arrière du véhicule doté à l’arrière de ressorts à lames robustes mais peu adaptées au confort à vide. Le moteur fixé sur le train arrière ajoute en outre sans doute un peu de rebonds à l’ensemble déjà peu verrouillé. Cela dit, difficile de blâmer le Maxus T90 EV de ce côté-là : un pick-up se bonifie généralement une fois la benne chargée. Le Chinois est dans ce registre homologué avec une capacité de 750 kg ou freinée de 1000 kilos. Autre détail à prendre en compte : le moteur situé sur le train arrière fait baisser la garde au sol à 19 centimètres. Seuls les chemins seront à envisager au volant du Maxus.

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

Avec sa garde au sol de 19 centimètres, le Maxus T90 EV peut s’engager sur les chemins.

Sur autoroute, nous sommes parvenus à atteindre 128 km/h compteur. Le Maxus T90 EV est homologué sur ce terrain peu favorable aux électriques avec une vitesse maximale de 120 km/h. La direction ne met jamais en défaut le pick-up pas plus que son freinage malgré son poids à vide de 2300 kilos sur la balance. Notez que trois modes sont offerts : Eco, Normal et Power. D’après la marque, ils n’agissent que sur la vitesse maximale. Il devient rapidement évident que le mode intermédiaire suffit à toutes les utilisations. Il y a aussi un bouton pour désactiver l’ESP et un autre pour l’assistance à la descente. Côté consommations, l’ordinateur de bord affiche après notre trajet mélangeant un peu tous les profils une moyenne de 18,6 kWh/100 km. Un chiffre dans la fourchette basse des indications du constructeur.

Abonnement à la Newsletter


3. Maxus T90 EV (2024) – Équipement : l’essentiel

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

La structure de la gamme du Maxus T90 EV est très simple à comprendre puisqu’il n’y a qu’une seule finition ! Celle-ci comprend une sellerie similicuir à surpiqûres rouges, des projecteurs LED, une dalle de 10,25 pouces Apple Carplay et Android Auto pour l’infodivertissement, les sièges avant chauffants et réglables électriquement, l’aide au parking avec caméra de recul, les rétroviseurs extérieurs dégrivrans, la climatisation et huit airbags. Pas de démarrage sans clé même en option.

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

Ces pneus Michelin comme la peinture métalisée orange sont optionnels. Nous n’avons pas pu tester les gommes Giti d’origine.

Tous les exemplaires mis à disposition des journalistes lors de notre essai disposait de pneus Michelin toutes saisons facturés 850 €. D’origine, il faudra compter sur des gommes Giti (un équipementier basé à Singapour ayant des ambitions européennes). Autre extra, la peinture. Le Maxus T90 EV est livré de série en blanc. Comptez 790 € pour l’une des quatre peintures métalisées : orange, bleu, noir ou gris foncé.

Le point techno : une mécanique électrique, c’est déjà bien

Le Maxus T90 EV ne dispose pas d’une liste interminable d’équipements malgré son tarif placé assez haut dans l’offre pick-up de taille intermédiaire. Mais il est électrique et revendique d’après la marque un surcoût de 7% par rapport à un équivalent thermique.

Abonnement à la Newsletter


4. Maxus T90 EV (2024) – La concurrence, le bilan global, tous les tarifs

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

La concurrence : le pick-up de loisir, un marché chamboulé

Le segment du pick-up retient son souffle. L’état risque en effet d’imposer un malus de 60 000 euros à tous les modèles concurrents du Maxus T90 EV. De ce fait, même si le Chinois affiche un tarif plutôt salé de prime abord, il risque de devenir le plus abordable grâce à sa mécanique 100% électrique. Le Volkswagen Amarok, retiré du configurateur en ligne pour l’instant, est déjà à plus de 80 000 euros avec les taxes actuelles, tandis que les autres résistent tant bien que mal avec une homologation quatre places.

À retenir : seul au monde, ou plutôt en France

Avec son positionnement unique de pick-up survolté, le Maxus T90 EV devance tous ses concurrents européens et américains en retard sur ce type de produit. L’arrivée du malus 2024 peut garantir au modèle des scores des ventes honorables en attendant la riposte de ses concurrents. Détail intéressant : on imagine peu les Ford, Toyota, Volkswagen et Isuzu débarquer avec une simple adaptation du thermique. Comprenez par là que le Maxus a pour l’instant du temps. À moins qu’un autre concurrent chinois ne débarque ?

Caradisiac a aimé

  • La souplesse de l’utilisation apportée par le moteur électrique
  • Offre unique sur le marché
  • Places arrière spacieuses
  • Nouvelle marque en France

Caradisiac n’a pas aimé

  • Sautillements à vide
  • Planche de bord datée
  • Peu d’options
  • Tarif avant arrivée du malus

Les prix

Version Co2 (en g/km) Prix Bonus / Malus
ELECTRIQUE 88.6 KWH ELITE NC 59 880 € NC

Abonnement à la Newsletter


5. Maxus T90 EV (2024) – L’évaluation dans la catégorie : 37 critères analysés et notés

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

Le Maxus T90 EV (177 chevaux, homologué cinq places, à partir de 59 880 €) est évalué dans la catégorie des pick-up quatre ou cinq places de taille intermédiaire comprenant notamment :

Ford Ranger Double Cab XLT (170 chevaux, BA 6, homologué quatre places, à partir de 43 848 €)

Volkswagen Amarok (205 chevaux, BA 10, à partir de 53 700 €, 80 550 € avec malus)

Isuzu D-Max Double Cab (164 ch, BA 6, à partir de 49 508 €)

Toyota Hilux XC (204 chevaux, BA 6, à partir de 50 982 €)

ELECTRIQUE 88.6 KWH ELITE
Budget 7.6

 

Coût d’achat 7
Bonus/malus 10
Cote attendue 6
Durée de la garantie 8
Fiabilité attendue/coût de réparations 7
Pratique 6.83

 

Qualité de la finition 6
Rangements 7
Modularité 7
Coffre (volume, seuil, facilité de chargement) 7
Longueur maxi de chargement 6
Places AR : longueur aux jambes 8
Places AR : largeur aux coudes 8
Places AR : garde au toit 8
Plancher plat 5
Puissance maxi de recharge courant alternatif (à la maison) 7
Puissance maxi de recharge courant continu (borne rapide) 8
Réseau propriétaire 5
Rapport prix/équipements 6.17

 

Aides à la conduite 5
Conduite (liaisons au sol) 6
Confort 6
Multimédia 7
Style intérieur 6
Style extérieur 7
Sur la route 7.71

 

Agrément moteur 8
Amortissement 5
Dynamisme 7
Insonorisation 9
Maniabilité 8
Performance 9
Position de conduite 8
Sécurité 6.5

 

Degré maximal d’autonomie 6
Freinage 8
Systèmes de sécurité 6
Visibilité périphérique 6
Autonomie 8

 

Système de récupération d’énergie 8
Autonomie : relevés Caradisiac (parcours mixte) 8
Autonomie : données constructeur (parcours mixte) 8
Note globale : 14,3 /20

Abonnement à la Newsletter


6. Maxus T90 EV (2024) – La fiche technique

t90-ev, maxus, android, essai vidéo - maxus t90 ev (2024) : courant nouveau dans l'univers pick-up

Les prix

Version Co2 (en g/km) Prix Bonus / Malus
ELECTRIQUE 88.6 KWH ELITE NC 59 880 € NC

Abonnement à la Newsletter


TOP STORIES

Top List in the World