Coches

FIAT

Noticias

Fiat ne proposera pas de variante hybride à la 500e et continue son bras de fer avec l’Italie

fiat ne proposera pas de variante hybride à la 500e et continue son bras de fer avec l’italie

Olivier François, CEO Fiat

Depuis plusieurs mois, les ventes de la Fiat 500 électrique, également appelée 500e, se dégradent. Au premier trimestre 2024, les ventes ont même chuté de 49 % en Europe. Face à cette baisse préoccupante, l’hypothèse d’une variante thermique hybride de la 500e avait été évoquée pour relancer la production du modèle électrique. Cependant, selon Olivier François, CEO de Fiat, dans une récente interview avec Automotive News Europe, cette option n’est plus envisagée.

La 500e restera seule en scène

Dans l’interview, Olivier François confirme que la gamme Fiat 500 se limitera désormais uniquement à la version électrique : « La Fiat 500 était auparavant une famille complète, avec la 500e, le modèle à moteur thermique (ICE), la 500L et la 500X. Désormais, vous n’aurez plus que la 500e. » Malgré cette réduction de gamme, le dirigeant s’affirme résolu à maintenir la 500e comme un modèle emblématique électrique, en précisant : « Nous sommes très hésitants à ajouter un hybride doux [moteur thermique] à la famille 500e. C’est probablement quelque chose que nous ne ferons pas, car cela a tellement de sens en tant que véhicule électrique, et nous aimons l’idée que notre modèle iconique soit électrique. »

Un choix assumé malgré les ventes

Olivier François reconnaît cependant les difficultés actuelles auxquelles est confrontée la 500e en termes de ventes. La forte corrélation entre les ventes et les incitations gouvernementales l’amène à pointer du doigt le gouvernement italien : « Il existe un léger déclin de la demande pour la 500e ces derniers temps, mais cela suit de près les incitations gouvernementales. C’est un peu décevant, mais c’est un fait que la demande est strictement corrélée aux incitations. L’Italie avait bien démarré pour la 500e, puis les incitations ont été réduites, et les ventes se sont arrêtées. »

Olivier François souligne également le potentiel de relance grâce au plan d’incitations proposé par le ministre de l’Industrie italien, Adolfo Urso : « Je pense que le plan d’incitations pour les véhicules électriques proposé par le ministre Adolfo Urso a tout ce qu’il faut pour réveiller les ventes d’électriques sur notre marché domestique. »

La stratégie pour compenser les pertes

Dans sa stratégie pour pallier la baisse des ventes de la 500e, Olivier François mise sur la nouvelle Fiat Panda qui sera proposée en version électrique et thermique hybride, ainsi que sur la Fiat 600 mild-hybrid récemment lancée. Cependant, ces deux modèles ne seront pas fabriqués en Italie. La Panda sera produite en Serbie, et la 600 est fabriquée en Pologne, marquant ainsi un déplacement significatif de la production hors du pays. Cela confirme aussi l’annonce de Nicolas Dufourcq « L’Italie ne pourra pas fabriquer une voiture entrée de gamme électrique« .

Pour Olivier François, la Fiat 600 joue un rôle crucial dans la stratégie de compensation des pertes de ventes : « Le 600 a besoin d’un hybride doux pour rester pertinent, et nous sommes en train de le lancer. Ce n’est pas une citadine, et nous devons offrir un choix aux clients. Cela devrait également augmenter les volumes, et avec le volume viendra la notoriété. »

Ainsi, Fiat continue donc son bras de fer avec l’Italie, refusant de proposer une version hybride de la 500e et privilégiant la diversification de sa gamme avec la Fiat Panda et la 600 mild-hybrid, deux modèles produits hors d’Italie. La marque espère également un coup de pouce du gouvernement italien pour stimuler les ventes de la 500e via des incitations financières. En attendant, la situation à Mirafiori reste difficile et le dernier espoir reste celui d’une 500 électrique mise à jour avec plus d’autonomie et moins chère. Quid de la 500 thermique hybride actuellement produite à Tychy ? Affaire à suivre…

TOP STORIES

Top List in the World