Actualités

Ford

Ford : 5 bides qui ont marqué l’histoire de la firme à l’ovale bleu

EcoSport, StreetKa, Focus CC, B-Max et Scorpio de seconde génération, autant d’échecs commerciaux en Europe pour la marque Américaine.

Crée en 1903, la marque automobile Américaine Ford a su diversifier sa production à l’échelle mondiale et donner les coudées franches à sa filiale européenne basée en Allemagne. Mais il n’y a pas eu que des succès story à l’image de la Fiesta. Retour sur 5 échecs commerciaux.

StreetKa (2003-2005)

ford, ford : 5 bides qui ont marqué l’histoire de la firme à l’ovale bleu

La craquante Ford StreetKa n’a séduit qu’un peu plus de 37 000 clients© DR

Les concepts cars sur base de Ford Ka n’ont pas manqué à commencer par le Show Car Saetta dessiné par Ghia. En 2003, la gamme de la citadine rivale de la Renault Twingo se diversifie avec une version plus tonique caractérisée par un kit carrosserie spécifique dénommée Ford SportKa. Puis au Mondial de l’Auto, à l’automne, elle enlève le haut et devient Street Ka, c’est d’ailleurs la chanteuse australienne Kylie Minogue qui lui sert d’ambassadrice.

Dessinée et conçue en Italie par Pininfarina, la Ford StreetKa est animée par un moteur essence 1.6i à 8 soupapes fort de 95 ch. Produite dans la banlieue de Turin entre 2003 et 2005, alors que la Ford Ka date déjà de 1996, la StreetKa n’a séduit que 37 076 clients.

EcoSport 2 (2012-2022)

ford, ford : 5 bides qui ont marqué l’histoire de la firme à l’ovale bleu

Sa roue de secours sur le coffre devait être un atout, elle fut surtout un fardeau.© DR

En 2012, pour prendre la relève de la première mouture née en 2003, Ford poursuit dans la voie d’un véhicule conçu par sa filiale brésilienne, mais avec l’envie d’en faire un véhicule mondial. Sur le papier l’idée est bonne, mais dans la pratique, cet engin conçu prioritairement pour les marchés émergents ne sera jamais à la hauteur des Renault Captur et Peugeot 2008 qui lui voleront rapidement la vedette dès leur arrivée en 2013.

C’est pourtant un succès en Inde comme en Thaïlande mais sur le vieux continent, la mayonnaise ne prend pas en témoigne les 11 000 ventes en 2014 quand les marques de la concurrence tricolores citées plus haut écoulent chacune plus de 100 000 unités.

ford, ford : 5 bides qui ont marqué l’histoire de la firme à l’ovale bleu

Le Ford EcoSport fut tout d’abord conçu pour les marchés émergents.© DR

C’est pourquoi, en 2016, le restylage se charge de le débarrasser de sa roue de secours apposé sur le volet de coffre. Un élément l’associant trop aux rustiques baroudeurs d’antan, ce qui est incompatible avec la philosophie des modernes petits SUV urbains. Mais il est déjà trop tard pour rectifier le tir.

    Focus CC (2006-2010)

    ford, ford : 5 bides qui ont marqué l’histoire de la firme à l’ovale bleu

    Le petit logo Pininfarina sur le bas de l’aile arrière ne fait pas tout…la Ford Focus CC n’a guère séduit son public.© DR

    La seconde génération de la berline compacte Ford Focus voit le jour en 2004 avec pour clou du spectacle la présentation lors du Mondial de l’Auto à Paris du showcar Vignale dessiné par le centre de style Ford de Dunton en Angleterre mais dont le mécanisme du toit rigide escamotable fut confié à Pininarina.

    Guère élégante en raison d’une poupe imposante, et surtout souffrant de problème d’étanchéité l’auto n’est pas en mesure de lutter avec les Peugeot 307 CC, Renault Megane CC, Opel Astra CC et Volkswagen EOS.

    Ford B-Max (2012-2017)

    ford, ford : 5 bides qui ont marqué l’histoire de la firme à l’ovale bleu

    Par son architecture atypique, le petit monospace Ford B-Max devait révolutionner le genre. La révolution n’a pas eu lieu.© DR

    Pour remplacer, la Ford Fusion, la marque à l’ovale bleu propose en 2012, un petit monospace urbain qui trouve place naturellement sous le C-Max. Sa particularité est de proposer des portes arrière coulissantes et surtout une structure de caisse sans pied milieu. Une aubaine pour l’accessibilité et l’installation à bord des enfants. Mais la médaille à son revers, l’étroitesse de la banquette limite de facto l’usage et la polyvalence tandis que les renforts nécessaires à la rigidité de la coque alourdissent sensiblement le véhicule et augmentent la consommation de carburant.

    Un peu plus de 271 800 unités écoulées avec au mieux un pic de 68 557 ventes en 2013, qui fut la première année pleine de production. A titre de comparaison, la Renault Modus qui fut au catalogue entre 2004 et 2012 trouva preneur auprès de 665 339 clients.

      Ford Scorpio Mk2 (1994-1998)

      ford, ford : 5 bides qui ont marqué l’histoire de la firme à l’ovale bleu

      Chez les berlines familiales, l’originalité ne paie pas toujours.© DR

      La première mouture de la Ford Scorpio fit une carrière standard de 9 ans entre 1985 et 1994. Sa remplaçante n’eut pas l’occasion d’être proposée aussi longtemps au catalogue. En effet, elle ne fut en concession que de 1994 à 1998. Son style étonnant ne l’a pas aidée à durer dans le temps.

      Nez de grenouille ou sourire béat, en tout cas, les critiques ne manquèrent pas et que dire de la poupe de la berline avec un bandeau lumineux, certes à la mode aujourd’hui, mais dans le cas de la Scorpio, il était placé beaucoup trop bas. Chantre du biodesign, les équipes menées à l’époque par Patrick le Quément s’en sont donné à cœur joie.

        Notez cet article Publié le 12/05/2024 à 16:00 Véhicules d’occasion

      TOP STORIES

      Top List in the World