Auto

Guide d'achat pour les filtres à particules:ce qu'il faut savoir

Les enjeux écologiques et de santé publique ont poussé les fabricants automobiles à utiliser des filtres à particules.

guide d'achat pour les filtres à particules:ce qu'il faut savoir

Les enjeux écologiques et de santé publique ont poussé les fabricants automobiles à utiliser des filtres à particules pour réduire les émissions toxiques de leurs véhicules. Cependant, il en existe différents types sur le marché, chacun avec ses propres avantages et inconvénients. Voici un guide d’achat pour vous aider à choisir le FAP qui convient le mieux à votre véhicule et à vos besoins.

Les bases des filtres à particules : fonctions et types disponibles

Les conducteurs sont invités à comprendre le fonctionnement des filtres à particules et les différents types disponibles avant d’acheter. Cela les aidera à faire un choix éclairé en fonction de leurs besoins spécifiques.

Principe de fonctionnement des FAP

Pour commencer, les particules sont capturées par filtration. Il s’agit d’une méthode de séparation permettant de distinguer les composants d’un mélange liquide-solide à travers un milieu poreux. La suie s’accumule, formant une couche sur les parois. Pour l’éliminer, il existe deux procédés : la régénération passive et la régénération active.

La régénération passive consiste à brûler la suie grâce à l’échauffement des gaz d’échappement. Elle est possible à haute température uniquement. Il est recommandé de rouler régulièrement sur autoroute à une vitesse minimale de 110 km/h pendant au moins 20/25 minutes pour permettre la régénération passive du FAP. Ce processus nécessite une chaleur élevée (entre 550 et 650 degrés), ce qui peut être difficile à atteindre pour les voitures roulant en ville ou effectuant de courts trajets.

C’est dans ce contexte que la régénération active entre en jeu. Elle consiste à chauffer artificiellement le FAP pour brûler la suie à une température plus basse. Cela se fait grâce à un additif (souvent de la cérine) ou un système de chauffage électrique intégré au filtre. Le dispositif de combustion des particules s’active quand le niveau de suie dans le filtre atteint un seuil prédéfini.

Les types de filtres à particules

Les filtres à particules se répartissent en deux catégories principales : les filtres à particules diesel (DPF) et les FAP essence (GPF). Le DPF est présent dans les véhicules diesel. Il réduit considérablement la pollution en capturant et en éliminant des substances nocives. Le GPF, quant à lui, est une innovation pour les moteurs à essence. Son fonctionnement est similaire au DPF en termes de filtration.

Toutefois, le FAP essence n’utilise pas de régénérations actives pour se « décrasser ». En effet, la température émise par un moteur essence augmente plus vite qu’un moteur diesel, ce qui facilite le traitement continu des particules. Pendant les décélérations ou en pleine charge, le GPF s’autonettoie sans que le conducteur intervienne. *

De plus, il convient de noter que le FAP essence est positionné devant le pot catalytique, contrairement aux DPF qui sont à l’arrière. En outre, les FAP essence sont généralement fabriqués en cordiérite, tandis que les FAP diesel sont souvent en carbure de silicium. Il s’agit d’un matériau offrant une plus grande résistance aux variations de température.

guide d'achat pour les filtres à particules:ce qu'il faut savoir

filtres à particules

Critères de sélection : trouver le filtre à particules adapté à son véhicule

Voici les éléments à prendre en compte afin de trouver un FAP adapté à son automobile.

La compatibilité avec le véhicule

Il est conseillé de toujours vérifier la compatibilité du FAP avec votre voiture. Si vous avez par exemple une Peugeot 3008, il faut procéder à l’achat de filtre à particules pour 3008 afin de garantir un bon fonctionnement.

Les spécifications du fabricant sont une ressource précieuse. Elles fournissent les informations nécessaires sur le type de filtre requis. Chaque véhicule a des caractéristiques propres. Par conséquent, un FAP conçu pour un modèle spécifique pourrait ne pas convenir à un autre. Il est possible de connaître les références correspondantes par le numéro de série du véhicule.

Les dimensions du filtre à particules jouent un rôle majeur dans l’ajustement sous le véhicule. Un filtre trop grand ou trop petit ne sera pas installable. Ou, s’il l’est, cela pourrait entraver la performance du système d’échappement. Mesurez attentivement l’espace disponible et comparez-le aux dimensions indiquées par le filtre en considération. Un choix adapté garantit une intégration sans faille et une efficacité optimale.

Homologation et conformité aux normes

L’homologation assure que chaque produit répond à des critères de qualité stricte. Il garantit aussi qu’il respecte les normes environnementales en vigueur. Pour être commercialisé, le filtre doit obtenir une certification officielle. Cette certification vient souvent de l’Union européenne.

Les normes environnementales, notamment la norme Euro 6 pour les véhicules neufs, dictent les exigences de performance. Le filtre doit limiter les émissions de particules fines de manière efficace. Il doit œuvrer pour une empreinte carbone réduite. La présence d’un label ou d’un marquage CE est un gage de conformité. Ce dernier renforce la crédibilité du composant. Il simplifie également son identification lors des contrôles techniques.

Ces réglementations favorisent une réduction progressive des polluants nocifs. Les dispositifs filtrants doivent répondre à ces impératifs pour garantir un air plus propre.

Il est nécessaire de vérifier les informations d’homologation avant l’achat. Une négligence dans cette étape pourrait entraîner des complications juridiques. Elle risquerait d’engendrer des frais supplémentaires pour le propriétaire du véhicule. Les produits non conformes peuvent, par ailleurs, affecter la couverture de l’assurance.

Conseils pour l’achat en ligne de filtres à particules

Les vendeurs en ligne proposent souvent une livraison standard ou express. Les coûts et les délais varient en fonction du service choisi. Il est conseillé de sélectionner un fournisseur réputé pour sa fiabilité dans l’acheminement des produits. Certains offrent même la livraison gratuite pour les commandes dépassant un certain montant.

Il faut prendre le soin de consulter les avis laissés par les précédents acheteurs. Ces retours fournissent des indices précis sur la qualité du filtre et la fiabilité du vendeur. Une grande quantité de commentaires positifs renforce la confiance dans le choix du produit. En revanche, les témoignages négatifs doivent inciter à la prudence. Il en va de même, si le site n’affiche pas les avis d’anciens clients.

Les plateformes en ligne mettent à disposition divers moyens de paiement pour faciliter l’acquisition du filtre. Les méthodes sécurisées comprennent souvent la carte bancaire, PayPal ou les virements. Opter pour un mode de paiement familier assure une transaction rassurante. De plus, une attention particulière doit se porter sur les politiques de sécurité du site e-commerce.

Lors de l’achat d’un filtre à particules, la couverture de garantie est cruciale. Une garantie solide protège l’acheteur contre les défauts de fabrication ou les problèmes de fonctionnement. Elle prend en charge les réparations sans frais supplémentaires. Il est important de comprendre la durée, les conditions de couverture et les modalités du service après-vente.

guide d'achat pour les filtres à particules:ce qu'il faut savoir

achat en ligne filtre à particules

Conseils pratiques pour prolonger la durée de vie du filtre

Afin de prolonger la durée de vie de votre filtre à particules, il est essentiel de faire appel à un expert pour son installation. Une pose adéquate par un technicien qualifié est cruciale, non seulement pour garantir les performances du filtre, mais aussi pour prévenir tout dysfonctionnement futur. Les professionnels possèdent l’expérience et les outils spécifiques nécessaires pour installer le filtre selon les normes de fabrication et environnementales en vigueur.

Par ailleurs, il faut faire attention aux signes avant-coureurs d’un FAP obstrué. Ils peuvent se manifester par une diminution de la puissance du moteur, une consommation accrue de carburant ou des difficultés d’accélération. De plus, un voyant lumineux sur le tableau de bord peut s’allumer pour indiquer un dysfonctionnement du système antipollution. En cas de tels signaux, une intervention rapide est impérative pour rétablir le bon fonctionnement du FAP.

Il est également recommandé de procéder à des vérifications périodiques chez un professionnel, ce qui permettra de détecter d’éventuels problèmes imperceptibles par le profane. Il est important de se référer aux recommandations du constructeur, car elles peuvent varier en fonction des modèles et des utilisations de chaque véhicule. En principe, la durée de vie d’un filtre à particules est généralement d’environ 120 000 km. Cependant, selon votre style de conduite et votre environnement (trafic urbain ou routes rurales), elle peut être réduite à 80 000 km.

TOP STORIES

Top List in the World