Actualité

Actualité à la Une

INFO RMC. La RATP rappelle à l’ordre ses conducteurs qui deviennent chauffeurs VTC en parallèle

À la RATP, des conducteurs de bus ou de métro profitent de leurs temps de repos pour devenir chauffeurs VTC. Certains le font même pendant leurs arrêts maladie.

C’est une note interne de la RATP qui alerte sur la recrudescence d’agents en situation de “double activité”: en clair, des conducteurs de bus ou de métro arrondissent leurs fins de mois en devenant chauffeur VTC. Leur expérience leur permet notamment d’éviter la formation et l’examen.

Ils exercent ce deuxième métier avant ou après leur service, pendant leur jour de repos, voire durant un arrêt maladie ou un accident de travail. Contactée par RMC, la direction de la RATP n’a pas fourni d’éléments chiffrés pour circonscrire le phénomène.

Cette pratique, plutôt mal vue chez les agents de la RATP, existe depuis des années, confie un responsable syndical. “Tous les managers sont au courant”, affirme un conducteur, puisque ces agents vont jusqu’à garer leur voiture VTC sur les parkings de la RATP. “Ils le font pour compléter un salaire trop faible ou par simple appât du gain.”

info rmc. la ratp rappelle à l’ordre ses conducteurs qui deviennent chauffeurs vtc en parallèle

Un bus de la RATP – Illustration.

Une activité lucrative mais risquée

Le droit du travail n’interdit pas les salariés d’exercer une deuxième activité professionnelle, mais la RATP a fait le choix de le refuser à ses agents pour des raisons de sécurité, puisqu’elle ne peut pas vérifier qu’ils respectent leur temps de repos. Ils risquent la révocation et l’obligation de rembourser les indemnités perçues en cas d’arrêt maladie.

Entre 2019 et 2022, le nombre de “roulants” (c’est-à-dire les conducteurs) révoqués ou licenciés est passé de 228 à 449 (sur plus de 19.000 au total). Mais cette brusque augmentation n’est pas uniquement liée au phénomène de la double activité, affirme la direction.

TOP STORIES

Top List in the World