Auto

La F1 pointe le poids des monoplaces et le bruit du moteur, des changements pour 2030 ?

la f1 pointe le poids des monoplaces et le bruit du moteur, des changements pour 2030 ?

La F1 pointe le poids des monoplaces et le bruit du moteur, des changements pour 2030 ?

Alors que la FIA et la F1 sont sur le point de finaliser le règlement technique de 2026, Stefano Domenicali, le directeur de la catégorie reine s’est épanché sur les problématiques liés à l’ère hybride. Déjà tourné vers 2030, il n’exclut pas un retour au V8.

Une nouvelle réglementation va prendre place en Formule 1 dès 2026. Malgré les errements techniques de la Fédération Internationale Automobile, les instances sont sur le point de finaliser le cadre de ce règlement technique qui devrait s’orienter sur un changement pour l’aérodynamique “active”. Sa publication devrait se dérouler dès le début du mois de Juin.

La F1 et la FIA sont même déjà tournés vers l’après, avec un changement d’ère qui pourrait avoir lieu dès 2030. C’est en tout cas ce que suggère Stefano Domenicali, directeur général du Formula One Group, gestionnaire de la catégorie reine. Il confie même envisager de se passer de l’hybride, alors que le moteur de 2026 doit s’orienter vers un équilibre entre la partie thermique et l’électrique.

“Au cours des dernières semaines, il y a eu un alignement entre les différentes parties impliquées, et la publication du règlement de 2026 devrait avoir lieu le 1er juin. La FIA expliquera ensuite les changements, qui sont nombreux et il sera important de clarifier le mieux possible parce que j’ai lu une série d’interprétations qui ne correspondent pas à ce que seront les nouveaux règlements.”

“Dès que la réglementation 2026 sera définie, nous commencerons à réfléchir aux étapes suivantes, comme le moteur pour 2030. C’est une considération personnelle de ma part, pas encore partagée avec les écuries, même si nous en avons parlé avec la FIA, mais si les carburants durables fonctionnent, nous devrons évaluer attentivement si nous devons continuer avec l’hybride ou si de meilleures solutions seront disponibles.”

Des monoplaces plus légères, un retour au V8 ? ? 

L’ancien directeur de la Scuderia Ferrari (2008-2014) a tenu un discours qui fera plaisir aux fans du pinacle du sport automobile, bien conscient des principales critiques qui sont adressées à la discipline ces dernières saisons. Il promet que la F1 se penche sur le poids des monoplaces, qui rend en partie difficile les dépassements sans DRS, ainsi que sur le manque de bruit du moteur, critiqué depuis l’instauration du V6 turbo dans le début de l’ère hybride (2014). L’Italien prend soin de ne pas exclure le retour du moteur V8 atmosphérique qui précédait.

“Le point sensible, mais malheureusement nécessaire pour le moment, est lié au poids des monoplaces, en conservant l’unité de puissance hybride pour 2026, une augmentation significative du poids est inévitable. Si nous comparons une prédiction de la monoplace de 2026 avec une voiture d’il y a 10 ans, nous pouvons voir que le poids est devenu un problème important. Tous les conducteurs aimeraient avoir des voitures plus légères, et personnellement, j’aimerais aussi un son plus bruyant.  Sur ce dernier point, nous nous efforçons d’essayer d’augmenter le nombre de décibels. Dans les recherches recherche que nous menons, il ressort que tous les marchés et tous les groupes d’âge veulent un meilleur son ainsi que l’énergie et les vibrations que seul un certain type (de moteur) est capable de transmettre lorsque vous êtes près de la piste.”

Rejoignez Auto-Moto sur WhatsApp pour ne rien manquer de l’actualité auto et 2-roues !

TOP STORIES

Top List in the World