RAM

La Fédération Française des Véhicules d’Epoque célèbre la plantation du 100 000e arbre de son programme de reboisement

Le 16 mars, la Fédération Française des Véhicules d’Epoque (FFVE) a procédé à la plantation du 100 000e arbre de son programme « Un arbre pour chaque attestation FFVE » à Linas-Montlhéry.

la fédération française des véhicules d’epoque célèbre la plantation du 100 000e arbre de son programme de reboisement

Le circuit de Linas-Monthléry a été animé d’une activité peu habituelle ce jeudi 16 mars. L’action ne se déroulait en effet pas sur le circuit mais juste à côté. Les membres de la Fédération Française des Véhicules d’Epoque (FFVE) ont organisé la plantation du 100 000e arbre du programme de reboisement « Un arbre pour chaque attestation FFVE », sur ce site.

L’arbre planté au centre de la zone boisée de l’Autodrome de Linas-Montlhéry estun orme, rappelle un communiqué de la FFVE. Cette essence a été sélectionnée pour son utilisation dans l’habillage des tableaux de bord des voitures de prestige.

Le tout sur un tracé de prestige, le circuit en question ayant accueilli de nombreuses courses emblématiques (Bol d’Or, Grandes Heures de l’Automobile,…) depuis 1924. L’objectif de cette campagne est de compenser volontairement les émissions de CO2 des véhicules d’époque. En témoigne Jean-Louis Blanc, président de la FFVE :

« Cette manifestation à l’Autodrome de Linas-Monthléry allie patrimoine roulant, architectural et sauvegarde de l’environnement. Il est très satisfaisant de constater que nous Å“uvrons pour les générations futures par cette aide concrète et précieuse. »

100 000 arbres en trois ans

Rappelons que 100 000 arbres plantés représentent 104 terrains de football reboisés. Un hectare de forêt capte en moyenne plus de 1 000 tonnes de CO2 sur 50 ans. La FFVE a planté 60 000 arbres sur les années 2020-2021 sur neuf sites, puis 40 000 en 2021-2022, sur 11 autres sites.

Antoine d’Amécourt, président de Fransylva (la Fédération des syndicats forestiers privés de France), partenaire de l’opération, détaille le choix des parcelles et des sites de plantation :

« Nous repérons chez nos adhérents les parcelles ayant subi des aléas climatiques ou en situation d’impasses sylvicoles et nous aidons les propriétaires de notre réseau à monter des dossiers pour obtenir ce financement. »

la fédération française des véhicules d’epoque célèbre la plantation du 100 000e arbre de son programme de reboisement

La plaque « Une attestation, un arbre » présentant le programme de reboisement de la FFVE (© B.Moriceau)

Pour chaque plantation, une plaque « Une attestation, un arbre » présente le programme et explique l’action de la FFVE. Et Daniel Sauvagère, administrateur du projet, de préciser les essences et les périodes de plantation :

« Je choisis des dossiers en fonction des lieux car nous souhaitons que cela soit bien réparti du point de vue géographique sur tout le territoire. »

TOP STORIES