Cybertruck

Tesla

Voitures

Le plus grand concurrent de Tesla dévoile une alternative au Cybertruck

Il ne manquait plus qu’un gros pick-up pour que la gamme BYD soit quasi-complète. Le constructeur chinois dévoile le Shark, un pick-up hybride rechargeable avec une grosse autonomie électrique, et qui ressemble comme deux gouttes d’eau au Ford F-150 Lightning.

android, le plus grand concurrent de tesla dévoile une alternative au cybertruck

Si BYD est connu en Europe, et notamment en France, pour ses voitures électriques, le constructeur va aussi proposer une gamme de produits hybrides pour les pays où la demande est forte. C’est notamment le cas en France, où le BYD Seal U, disponible d’abord en électrique, sera aussi prochainement commercialisé en hybride rechargeable (PHEV).

BYD s’est engagé à ne plus présenter que des modèles électrifiés, c’est-à-dire qu’il reste encore de la place pour de l’hybride. Et le nouveau pick-up du constructeur en est la preuve, avec le nouveau BYD Shark, un modèle qui ressemble étrangement au Ford F-150 Lightning en termes de style, à ceci près que le pick-up de Ford est 100 % électrique.

Ce pick-up hybride s’adresse notamment au marché américain et sera disponible en trois couleurs, à savoir Pallas White, Marmara Black et Atlantis Grey. Il s’agit d’un modèle taillé pour les larges routes américaines, avec une longueur de 5,46 mètres, une largeur de 1,97 mètre, une hauteur de 1 93 mètres et un empattement gigantesque de 3,26 mètres.

Un pick-up hybride avec une grosse batterie

Techniquement, ce modèle n’a rien de très impressionnant. Le moteur thermique positionné à l’avant développe 231 ch et 310 Nm de couple, le tout jumelé à un moteur électrique de 204 ch et 340 Nm de couple. BYD annonce un 0 à 100 km/h abattu en 5,7 secondes et une vitesse de pointe de 160 km/h.

android, le plus grand concurrent de tesla dévoile une alternative au cybertruck

La batterie possède une capacité de 29,58 kWh, et l’autonomie NEDC en 100 % électrique est annoncée à 100 km. Pourquoi communiquer sur un cycle qui n’est plus du tout dans l’air du temps ? Sans doute pour des raisons marketing, car sous le cycle européen WLTP, beaucoup plus sévère que l’ancien cycle NEDC, l’autonomie électrique tournera plutôt autour de 70 km, et encore peut-être moins dans la vraie vie.

En combiné, toujours selon le cycle NEDC, BYD annonce 840 km d’autonomie et une consommation de carburant de 7,5 l/100 km. Preuve en est que ces chiffres sont complètement déconnectés de la réalité.

L’un des pick-ups les plus technologiques

À l’intérieur, c’est plutôt technologique et à l’image de ce que nous propose la marque sur ses modèles électriques. La voiture est équipée d’un tableau de bord reposant sur un écran LCD de 10,25 pouces, d’un tactile central de 12,8 pouces et d’un affichage tête haute HUD de 12 pouces. Le tout est compatible avec Apple CarPlay et Android Auto.

android, le plus grand concurrent de tesla dévoile une alternative au cybertruck

Le pick-up est aussi équipé d’une vision panoramique à 360°, d’une caméra sous le châssis pour les évolutions en tout-chemin, mais aussi un système de suspensions indépendantes à l’avant et à l’arrière. Le BYD Shark possède une capacité de remorquage maximale de 2500 kg, une charge utile de 835 kg et un volume de chargement de 1450 litres.

Ce modèle est avant tout destiné au marché américain, mais une commercialisation sur le Vieux Continent n’est pas à exclure.

TOP STORIES

Top List in the World