Citroën

Voitures

Opel annonce l’arrivée d’une voiture électrique à moins de 25 000 € face aux R5 et Citroën ë-C3

Après avoir dévoilé sa Frontera et alors que ses tarifs viennent d’être officialisés, Opel confirme être en train de travailler sur le développement d’une autre voiture électrique abordable. Cousine de la Citroën ë-C3, elle restera sous la barre des 25 000 euros.

opel annonce l’arrivée d’une voiture électrique à moins de 25 000 € face aux r5 et citroën ë-c3

Si les voitures électriques restent plus chères que leurs équivalents thermiques, cela est toutefois tout doucement en train de changer. À tel point que la parité serait désormais pour très bientôt selon certains spécialistes.

Un SUV électrique à bas prix

Et pour cause, les constructeurs se sont lancés depuis l’an dernier dans une grande guerre des prix, qui devrait encore s’intensifier au cours des prochains mois, et ce notamment avec l’arrivée massive des constructeurs chinois. Et toutes les marques sont concernées, voulant, elles aussi, lancer leur propre voiture abordable. C’est bien sûr le cas de Renault avec sa petite R5 E-Tech mais aussi de Citroën, dont nous avions pu découvrir la ë-C3 électrique quelques mois plus tôt. Mais Opel n’est évidemment pas en reste non plus.

C’est ainsi que le constructeur allemand a récemment levé le voile sur sa nouvelle Frontera, qui prend la forme d’un SUV électrique abordable. En effet, quelques mois après sa révélation officielle au début du mois d’avril, ce dernier annonce enfin son prix dans un communiqué publié par la marque elle-même. Il faut compter 29 000 euros en Allemagne pour s’offrir un exemplaire de cette nouvelle venue, dans sa version 100 % électrique. Un tarif qui devrait rester proche en France et qui lui permet d’être éligible au bonus écologique de 4 000 euros.

opel annonce l’arrivée d’une voiture électrique à moins de 25 000 € face aux r5 et citroën ë-c3

Car pour mémoire, le véhicule est produit en Europe, et plus précisément au sein de l’usine de Trnava, en République Tchèque. Cousin de la future Citroën ë-C3 Aircross, ce dernier devrait reprendre son moteur électrique de 115 chevaux et sa petite batterie LFP (lithium – fer – phosphate) de 44 kWh. Cette dernière offre une autonomie allant jusqu’à 320 kilomètres selon le cycle WLTP pour al Citroën ë-C3. Une version avec 400 km d’autonomie devrait être lancée plus tard.

Et voilà que l’on apprend également que la nouvelle Opel Frontera va aussi se décliner en une inédite version sept places un peu plus tard, contre cinq sur le modèle standard. Pour l’heure, aucune indication sur le prix de cette variante n’a été donnée par le constructeur, ni sur ses dimensions, qui pourraient peut-être être en hausse. Pour mémoire, le SUV standard sera situé entre le Mokka et le Grandland, avec une longueur qui devrait sans doute tourner autour des 4,20 mètres. À noter que la version standard possède un coffre dont le volume passe de 450 à 1 600 litres une fois la banquette rabattue.

Une nouvelle voiture électrique abordable

Autant dire que les ambitions de la firme allemande, basée à Rüsselsheim sont très grandes avec cette nouvelle Frontera, qui devra aussi chasser sur les terres de la Dacia Spring et faire face à la concurrence de plus en plus rude des marques chinoises. Mais alors que les ventes de voitures électriques stagnent légèrement, malgré une part de marché de 17 % en France au mois d’avril, Opel veut accélérer encore la cadence. Comment ? En préparant un nouveau modèle, encore moins cher que son petit SUV.

C’est ce qu’annonce le site Automotive News Europe, qui cite Florian Huettl, l’actuel PDG de la marque allemande. Ce dernier indique en effet qu’elle est actuellement en train de travailler au développement d’une nouvelle auto encore plus abordable, dont le prix de départ devrait être situé sous la barre des 25 000 euros. De quoi faire frémir encore plus les R5 et autres ë-C3, sans parler de la Volkswagen ID.2 ainsi que de l’ID.1 encore en préparation et dont on ne sait assez peu pour le moment.

Mais pour l’heure, aucune information n’a encore été dévoilée sur sa fiche technique. On imagine toutefois sans peine que cette future voiture électrique sera basée sur la base technique de la Citroën ë-C3, vendue à partir de 23 300 euros en France, avec une version sous les 20 000 euros prévue dès 2025.

opel annonce l’arrivée d’une voiture électrique à moins de 25 000 € face aux r5 et citroën ë-c3

Cependant, les journalistes indiquent qu’il devrait s’agir d’une version plus compacte de la Frontera, qui devrait se situer sous l’Opel Corsa-e, qui démarre à partir de 25 050 euros en ce moment dans le cadre d’une opération commerciale. Nous devrions cependant en apprendre un peu plus au cours des prochains mois, alors qu’Opel espère séduire de nouveaux clients avec cette nouvelle voiture à bas prix, qui lui permettrait de mieux faire face à la concurrence venue de Chine et de plus en plus rude.

TOP STORIES

Top List in the World