Citroën

Problème d'airbag: Citroën rappelle plusieurs centaines de milliers de C3 et DS3


“Citroën vous demande de cesser immédiatement de conduire votre véhicule”, peut-on lire dans un courrier reçu par plusieurs clients pour signaler ce problème grave au niveau des airbags. 181.700 C3 sont concernées par le rappel en France.

Ce sont des modèles très populaires visés par un rappel particulièrement inquiétant. “Citroën vous demande de cesser immédiatement de conduire votre véhicule”, peut-on lire dans un courrier reçu par plusieurs clients (que nous avons pu consulter) pour signaler ce problème grave au niveau des airbags sur les C3 produites entre 2009 et 2017 et les DS3 sorties entre 2009 et 2017.

Les modèles concernés

Au total dans le monde, 497.171 Citroën C3 sont concernées dans le monde, dont 181.700 unités vendues en France. Cela correspond aux modèles de deuxième génération (2009-2016). La troisième génération de la C3 est également concernée, avec les exemplaires produits jusqu’au 30 mai 2019, précise la note de rappel diffusée par l’organisme européen Safety Gate.

La DS3 de première génération, qui était encore sous marque Citroën jusqu’en 2016, est elle aussi concernée avant de perdre les chevrons et passer sous marque DS jusqu’en 2019 et le lancement de la deuxième génération.

problème d'airbag: citroën rappelle plusieurs centaines de milliers de c3 et ds3

Une capture d'écran de la fiche de rappel “Safety Gate” © Safety Gate

“Le propergol dans les coussins gonflables du conducteur et du passager peut se détériorer avec le temps. Dans le cas d’un accident dans lequel les airbags se déploient, il pourrait se rompre avec trop de force, blessant les occupants du véhicule”, explique la version française sur le site du service public Rappel Conso.

Comment savoir si son modèle est concerné?

Citroën vient de commencer à envoyer des courriers recommandés pour prévenir ses clients, note un article de La Voix du Nord. Citroën nous confirme des envois depuis début mai.

Il est par ailleurs possible de vérifier si son véhicule est concerné par une campagne de rappel en cours sur un site dédié à partir du numéro VIN (“vehicle identification number”) qui se trouve sur la carte grise (au niveau du repère E avec 17 caractères qui commencent par VF7 ou VR7). Un site équivalent est proposé par la marque DS.

Les clients peuvent également prendre contact avec un centre d’appel en France, joignable au 08.05.98.04.02 – du lundi au vendredi de 9h  à 18h, le samedi matin de 9h à 12h30.

Citroën assure prendre en charge la réparation (même si le véhicule n’est plus sous garantie) et fournir une solution de mobilité jusqu’à l’intervention en atelier, qui prendrait environ 2 heures. Il faut pour cela absolument valider la procédure sur le site internet dédié à ces rappels en répondant à un questionnaire.

“Habitat rural, famille, profession, certains pourront être jugés prioritaires mais tous se verront proposer un rendez-vous et un véhicule de remplacement”, nous a détaillé une porte-parole de Citroën.

Des airbags défectueux fournis par Takata

Les airbags défectueux avaient été fournis par l’équipementier automobile japonais Takata. Un problème identifié dans les années 2010 aux Etats-Unis, à l’origine de plusieurs accidents mortels et de dizaines de millions de rappels par des constructeurs. Takata a déposé le bilan en 2017, mais ces airbags largement diffusés continuent de faire l’objet de rappels à travers le monde.

Ce dysfonctionnement se produit dans des conditions plutôt chaudes et humides. C’est pour cela que Citroën a pour le moment ciblé dans son rappel les clients situés au sud d’une ligne Clermont-Ferrand Lyon.

TOP STORIES

Top List in the World