Auto

Stationnement des véhicules lourds à Paris: qui sera le plus concerné en Île-de-France?


Les véhicules qui devront payer un stationnement trois fois plus cher à Paris représentent 16% du parc automobile d’Île-de-France. Des modèles “lourds” qui sont le plus présents en proportion dans la capitale, suivie par les Hauts-de-Seine.

C’est désormais voté: les Parisiens ont décidé d’appliquer un prix du stationnement triplé pour les véhicules “lourds”. Une tarification spéciale qui s’appliquera à partir du 1er septembre prochain, a rappelé ce dimanche soir la maire de Paris Anne Hidalgo.

Mais qui sera vraiment concerné par cette mesure? Si la campagne a été axée sur les SUV, c’est finalement un critère de poids qui a été retenu en prenant en compte “le poids en ordre de marche” (case G1 de la carte grise), qui correspond au poids à vide (case G sur la carte crise) auquel on ajoute 75 kg, le poids d’un conducteur moyen.

Si un véhicule thermique (hybrides compris) dépasse 1,6 tonne ou un véhicule électrique les 2 tonnes, il sera concerné par ce tarif de stationnement triplé.

stationnement des véhicules lourds à paris: qui sera le plus concerné en île-de-france?

Les nouveaux tarifs de stationnement pour les SUV © Mairie de Paris

16% des véhicules d’Île-de-France concernés

En prenant ce critère, on constate que près de 900.000 véhicules (892.336 exactement) dépassent ce poids en Île-de-France, soit 16% du parc automobile francilien, d’après les données transmises par AAA Data.

Si on regarde le détail par département, c’est finalement à Paris qu’on constate le plus fort taux de véhicules lourds: 21% du parc enregistré dans la capitale, avec 4.288 voitures électriques de plus de 2 tonnes et, surtout, 124.989 véhicules thermiques et hybrides dépassant la limite de 1,6 tonne.

Allez-vous devoir payer plus cher votre stationnement à Paris?4:25

À noter que si le stationnement résidentiel ne sera pas concerné par cette mesure, les Parisiens devront quand même payer ce tarif majoré s’ils se garent hors des zones proches de leur domicile.

Les Hauts-de-Seine, les plus touchés après Paris

Ce sont ensuite les Hauts-de-Seine qui concentrent le plus de véhicules lourds: 18% du parc avec 4.398 voitures 100% électriques en “surpoids” et 140.776 thermiques.

On retrouve ensuite des taux assez proches dans les autres départements d’Ile-de-France. Les véhicules lourds représentent ainsi 14,68% du parc dans les Yvelines, 14,50% en Seine-et-Marne, 14,20% dans le Val d’Oise, 13,99% dans le Val-de-Marne et 13,82% en Essonne.

TOP STORIES

Top List in the World