Auto

Triplement du stationnement pour les SUV à Paris : illogique et démago

triplement du stationnement pour les suv à paris : illogique et démago

Anne Hidalgo, qu’on pourra bientôt nommer Anne Demago (même si je tombe ici dans le journalisme de bas étage je veux bien le concéder), a annoncé une mesure controversée qui secoue actuellement Paris : l’instauration d’un tarif de stationnement spécial pour les SUV. Bien que cette proposition ait été vendue sous l’étiquette “SUV”, il faut savoir que tous les véhicules lourds sont visés par cette surtaxe, ce qui inclut non seulement les SUV, mais aussi les grandes berlines et même les hybrides rechargeables. Cette décision, qui a été validée par une majorité de 54,55 % de résidents parisiens lors d’une votation avec un taux de participation de seulement 5,68 %, soulève de nombreuses questions et critiques.

Selon la nouvelle grille tarifaire, voici les détails des nouveaux tarifs appliqués :

  • Dans le centre de Paris (du 1er au 11e arrondissement), il faudra s’acquitter de 18 euros pour stationner une heure, contre 6 euros pour les autres véhicules
  • Dans les arrondissements du 12e au 20e, le tarif sera de 12 euros pour une heure de stationnement, contre 4 euros pour les véhicules classiques

triplement du stationnement pour les suv à paris : illogique et démago

Bien sûr, voici des détails supplémentaires sur les caractéristiques des voitures concernées par cette nouvelle tarification de stationnement à Paris :

La mairie de Paris a établi des critères précis pour déterminer les véhicules soumis à la surtaxe de stationnement. Les caractéristiques des voitures visées sont les suivantes :

  1. Poids : Tous les véhicules thermiques (à essence, diesel ou hybride) de plus de 1,6 tonnes sont soumis à la surtaxe
  2. Dimensions : Les véhicules électriques de plus de 2 tonnes qui mesurent plus de 1,80 mètre de large sont également soumis à la surtaxe

Pourquoi est-ce illogique, démago et injuste ?

Le principal argument avancé en faveur de cette mesure est la prétendue contribution des SUV à la congestion et à la pollution de la ville. Cependant, cette justification est loin d’être étayée par des données factuelles. En réalité, le poids et le sCx des véhicules n’a qu’un impact modéré (inexistant pour le Cx même) sur la consommation en ville, à basse vitesse donc. De plus, la taille des SUV n’est pas nécessairement plus encombrante que celle des breaks et des monospaces, ce qui rend l’intitulé de la surtaxe encore plus illogique (car cette dernière est attachée au terme “SUV” pour la rendre plus populaire).

Une autre incohérence majeure de cette mesure est qu’elle pénalise injustement les familles qui ont choisi des SUV en raison de leur espace et de leur capacité à transporter plus de passagers. Ces véhicules sont souvent préférés par les familles pour leurs besoins accrus, et cette surtaxe les affecte de manière disproportionnée et injuste.

De plus, il est important de savoir que la base technique des SUV est souvent la même que celle des voitures compactes et autres monospaces. Les SUV modernes sont essentiellement des voitures classiques à châssis monocoque déguisées en tout-terrain, avec des différences esthétiques uniquement (nous vivons dans une époque du faux et de l’apparence, et les SUV n’ont presque rien de différent avec les berlines et monospaces). Cette mesure semble donc cibler une catégorie de véhicules en se basant sur des préjugés plutôt que sur des critères techniques objectifs.

triplement du stationnement pour les suv à paris : illogique et démago

Un aspect particulièrement déconcertant de cette décision est que les hybrides rechargeables, qui sont censés être plus respectueux de l’environnement en émettant moins de gaz polluants en direction des piétons, seront davantage taxés en raison de leur poids supérieur ! De quoi faire rager leurs propriétaires qui ont fait un effort financier accru pour justement respecter les habitants de leur agglomération … La récompense est un tarif de stationnement multiplié par 3.

En fin de compte, il semble que les autorités parisiennes aient utilisé une idée démagogique en se servant de la mauvaise réputation des SUV en raison de leur aspect ostentatoire et peu écologique pour justifier cette surtaxe. Le terme “SUV” a été utilisé de manière opportuniste pour maximiser les gains de rentabilité, car cette carrosserie est l’une des plus répandues sur les routes. Cependant, en réalité, ce ne sont pas uniquement les SUV qui sont visés, mais tous les véhicules lourds, ce qui rend cette mesure encore moins logique.

Enfin, mentionnons que la liberté doit prévaloir, et que celui qui a un véhicule trop gros sera naturellement pénalisé par des frais d’entretien et d’utilisation supérieurs. Pas besoin d’en rajouter une couche même si il est vrai que posséder un véhicule excessivement gros par rapport à ses besoins reste idiot (mais encore une fois on a le droit d’être idiot).

En conclusion, la décision d’instaurer un tarif de stationnement spécial pour les SUV à Paris est une mesure qui suscite de nombreuses critiques. Elle semble être basée sur des idées démagogiques plutôt que sur des critères techniques plus objectifs, ce qui soulève des questions sur sa légitimité et son équité. Il reste à voir comment cette nouvelle tarification affectera réellement les résidents de la capitale et si elle atteindra les objectifs de réduction de la congestion et de la pollution urbaine. Mon grand-père me rappelait souvent dans les années 90 que Paris était nettement plus pollué dans les années 60, où le chauffage à bois était très répandu, et que l’air était bien moins respirable et plus toxique qu’actuellement. Un peu comme avec la mortalité routière, moins il y a de morts plus on nous rajoute des radars …

TOP STORIES

Top List in the World