Actualités

Mercedes

Mercedes-Benz

Voiture électrique : Mercedes stoppe net le projet d'une nouvelle plate-forme pour de futurs modèles

Après avoir repoussé l’échéance de son passage aux 100 % de ventes de voitures électriques en Europe, Mercedes vient de stopper le développement d’une

L’avenir de l’automobile peut encore nourrir de nombreux paris. Entre les convaincus que l’électrique est la seule voie possible et les persuadés que le pétrole n’a pas dit son dernier mot. Les premiers s’appuieront sur la quasi-totalité des plans produits des constructeurs qui ne prévoient plus que des “zéro émission” dans quelques années tandis que leurs opposants compileront les chiffres moins éclatants qu’avant, la fin des subventions dans certains Etats et les premiers reculs industriels…

mercedes, voiture électrique : mercedes stoppe net le projet d'une nouvelle plate-forme pour de futurs modèles

Mercedes rétropédale sur l’électrique…avant d’autres ?© Mercedes

Dont celui de Mercedes qui, après s’être soudainement octroyé 5 ans supplémentaires pour vendre 100 % d’électriques en Europe, vient carrément de stopper le développement d’une plate-forme – et donc de l’outil industriel qui lui aurait été dédié – pour ses hauts de gammes “wattés”. Il s’agissait plus précisément de la Classe S et du grands SUV, le GLE, qui aurait pu se convertir entièrement à l’électrique à horizon 2028. Ce rétropédalage a été confirmé par un porte-parole de Mercedes à l’AFP et corrobore aussi les informations du quotidien allemand Handelsblatt en date du 13 mai. S’il peut paraitre surprenant, ce revirement tient évidemment à une question de rentabilité pour une toute nouvelle chaîne de montage dont ne sortiront que des modèles à faible potentiel de ventes.

Hybride rechargeable maxi ?

mercedes, voiture électrique : mercedes stoppe net le projet d'une nouvelle plate-forme pour de futurs modèles

Le Mercedes EQE SUV.© Mercedes

Concrètement, les deux modèles évoqués plus haut, ainsi que d’autres, continueront d’être assemblés dans une des usines au Sud-Ouest du pays (Sindelfingen) et seront donc dotés d’une motorisation “à la fois entièrement électrique et d’un moteur à combustion de haute technologie”, suggère le porte-parole dont l’identité n’est pas dévoilée. Comprendre de l’hybride rechargeable tout au plus. Mais le plus ironique reste sans doute l’horizon préfiguré par cette même source, qui évoque désormais la “décennie 2030”. Un timing bien vague qui en dit long sur l’incertitude des patrons d’industrie eux-mêmes sur l’évolution du marché. Tous restant conscients qu’il ne sera pas simple de dépasser une part de marché qui oscille aujourd’hui autour de 12 % en Europe. Les infrastructures de recharge ont beau progresser sur les grands axes routiers, tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne et surtout, les voitures électriques ont bien du mal à faire baisser leur tarifs. Sans opérations commerciales de la part des constructeurs ou bonus d’Etat, les prix des voitures électriques ne baissent pas en dépit de ventes plus nombreuses. Le cas échant, ils proviennent de Chine et charrient avec eux d’autres problèmes d’ordre économiques et politiques non moins rassurants pour le Vieux Continent.

Comparez les vraies autonomies des meilleures voitures électriques d’après notre cycle de mesures normalisé. Capacité de batterie, consommation, autonomie, on vous dit tout !

Notez cet article Publié le 15/05/2024 à 06:15 Véhicules d’occasion

TOP STORIES

Top List in the World