Voitures

Voitures dont le toit fait office de porte

voitures dont le toit fait office de porte

une panoplie d’ouvertures

Les concepteurs ont réinventé la portière de voiture de bien des façons, et le toit relevable s’est avéré être l’une des alternatives les plus durables à la norme.
Qu’il s’agisse d’un toit en verre de style aéronautique ou d’une section de toit complète qui se soulève ou s’articule, monter et descendre d’une voiture équipée d’un toit ouvrant est toujours un événement.
Voici nos toits préférés, classés par ordre chronologique.

voitures dont le toit fait office de porte

1. Messerschmitt KR (1953)

La grande verrière incurvée des modèles Messerschmitt KR est clairement dérivée des racines aéronautiques de la firme. Cela explique également le mécanisme simple d’ouverture et de fermeture de la grande porte en plastique du KR. Articulée sur le côté droit, la capote constitue l’intégralité du toit de la KR.

Les modèles Roadster avaient un toit rabattable en tissu mais conservaient la partie inférieure de la carrosserie qui s’inclinait avec la capote pour en faciliter l’accès. Le KR200 a bénéficié d’une conception simplifiée de la verrière avec un pare-brise incurvé et le luxe d’un essuie-glace électrique au lieu de l’essuie-glace manuel à une lame du KR175.

voitures dont le toit fait office de porte

2. Lincoln Futura (1955)

La Lincoln Futura incarnait tout ce qui était avant-gardiste en 1955, y compris les écopes, les ailes et, bien sûr, un toit en plastique transparent. Même le nom est un pur symbole de l’optimisme de l’ère de l’aviation.

Basée sur un châssis Continental Mark II et dessinée par Bill Schmidt et John Najjar, la Futura a séduit les foules lors du salon de l’automobile de Chicago en 1955 et a connu un grand succès lorsqu’elle a été commercialisée sous forme de voiture jouet et de kit de modélisme.

Cependant, le rôle le plus important de la Futura a été celui où elle a dû abandonner son nom lorsque le personnalisateur George Barris l’a transformée en la première Batmobile pour la série télévisée. Malheureusement, Barris abandonna le toit en toile pour un modèle plus simple à toit ouvert.

voitures dont le toit fait office de porte

3. Chevrolet Testudo (1963)

La Chevrolet Testudo, dessinée par Bertone pour aider Chevrolet à promouvoir sa Corvair en Europe, a un petit air de coupé Jaguar Type E. Elle a été conçue par Bertone pour aider Chevrolet à promouvoir sa Corvair en Europe. Sous la carrosserie élégante et le toit à baldaquin se trouvaient le plancher, le moteur et la suspension d’une Corvair coupé raccourcie.

La capote à ouverture frontale de la Testudo comprenait un pare-brise en verre de sécurité et un toit supérieur en plexiglas teinté pour lutter contre la chaleur du soleil. Une autre trappe à l’arrière permettait d’accéder au coffre.

voitures dont le toit fait office de porte

4. Peel Trident (1965)

Certainement l’une des plus petites voitures à avoir adopté une capote pour accéder à l’habitacle, la Peel Trident a utilisé cette conception pour optimiser l’espace. La grande capote occupait la quasi-totalité de la carrosserie avant de la voiture, ainsi que le toit, et ne nécessitait qu’une seule charnière à l’avant.

Une capote en plexiglas est posée sur une carrosserie en fibre de verre, avec un pare-brise plat qui ajoute à l’aspect inhabituel du Trident.

Une caractéristique inhabituelle du Trident était que la colonne de direction de la voiture, coiffée d’un parapluie, s’élevait et s’étendait avec la capote lorsqu’elle était ouverte, afin de maximiser l’espace pour que les occupants puissent se faufiler à l’intérieur ou à l’extérieur.

voitures dont le toit fait office de porte

5. AMC Amitron (1967)

L’AMC Amitron a été conçu en réponse directe à la législation imminente visant à améliorer la qualité de l’air aux États-Unis et à réduire la dépendance de ce pays à l’égard du pétrole. C’est ce qui explique la petite taille de l’Amitron, alimenté par batterie, et son toit en forme d’auvent, peu encombrant.

Contrairement à de nombreuses voitures dotées d’un toit de type auvent, celui de l’Amitron était articulé à l’arrière. Cela permettait d’accéder plus facilement à l’habitacle, mais le projet a été abandonné lorsque le coût des batteries s’est avéré trop prohibitif.

Cependant, l’influence de l’Amitron a perduré sous la forme de la Pacer d’AMC, avec son allure cunéiforme.

voitures dont le toit fait office de porte

6. Ikenga GT (1967)

L’Ikenga de David Gittens ne manquait pas d’ambition lorsqu’il l’a dévoilée en 1967. Basée sur un châssis McLaren M1B et propulsée par un moteur de course Traco-Oldsmobile pour commencer, le toit ouvrant était le couronnement stylistique et littéral d’un design très audacieux.

L’auvent a été conçu pour ressembler à une partie d’un masque de guerrier africain vu d’en haut. Ikenga est un mot nigérian qui signifie “esprit”.

En raison de la conception de la verrière, Gittens a imaginé un modèle d’essuie-glace qui tournait comme les pales d’un hélicoptère. Peut-être est-ce le signe que Gittens s’orientera plus tard vers la conception d’autogyres ?

voitures dont le toit fait office de porte

7. Dodge Charger 3 (1968)

Le concept Dodge Charger 3, qui ne mesure que 1 067 mm de haut, se distingue par une capote articulée à l’arrière. Lorsque le toit est relevé, le tableau de bord et le volant pivotent pour aider le conducteur à monter et à descendre du véhicule.

Dodge a également facilité la vie des occupants de la Charger 3 en proposant des sièges qui peuvent se relever de huit pouces.

Le concepteur de Hot Wheels, Ira Gifford, s’est inspiré de la Charger 3 pour en produire une version jouet en 1969, mais sans les volets extensibles sur le dessus du coffre et sur les côtés qui figuraient sur le concept pour faciliter le freinage.

voitures dont le toit fait office de porte

8. Fiat Abarth 2000 Scorpione (1969)

Filippo Sapino de Pininfarina est à l’origine de cette tranche de design de la fin des années 1960, dotée d’une délicate capote basculante à l’avant. Présenté au salon de l’automobile de Bruxelles en 1969, le Scorpione 2000 avait une carrosserie en fibre de verre pour réduire le poids et était construit sur un cadre en acier sur un châssis Abarth 2000 Sport Spider SE.

Avec un poids total de 670 kg et une puissance de 220 ch pour son moteur de 2,0 litres, la voiture avait une vitesse de pointe revendiquée de 282 km/h.

voitures dont le toit fait office de porte

9. Holden Hurricane (1969)

Le concept Holden Hurricane et le Vauxhall SRV se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Le concept australien a été le premier à arriver, faisant ses débuts un an avant le britannique. Conçu comme un véhicule de recherche, l’Hurricane ne mesurait que 991 mm de haut, grâce à son toit en porte-à-faux sur l’avant de la voiture.

Contrairement à de nombreuses voitures équipées d’une capote jusqu’à cette période, la partie supérieure de l’Hurricane fonctionnait hydrauliquement plutôt que de dépendre de la force musculaire de l’homme.

voitures dont le toit fait office de porte

10. Bond Bug (1970)

Vous avez la possibilité d’utiliser une entrée latérale normale avec le Bond Bug ou de soulever le toit pour accéder à ce véhicule à trois roues.

De simples portes latérales de type moustiquaire tiennent les intempéries à distance et s’articulent vers l’avant lorsque la capote est relevée, ce qui est beaucoup plus facile que de s’extraire par l’ouverture de la porte.

Dessinée par Tom Karen chez Ogle Design, la Bond Bug est l’une des voitures équipées d’un toit qui a connu le plus de succès, avec plus de 2000 exemplaires vendus entre 1970 et 1974.

voitures dont le toit fait office de porte

11. Ferrari Modulo (1970)

La Ferrari Modulo était un concept de Pininfarina basé sur une 512S et destiné à donner une nouvelle orientation au design du constructeur automobile italien. Il y est parvenu, mais le toit en toile n’est pas allé plus loin.

Coulissant vers l’avant pour dégager un large espace pour entrer dans la Modula, la coupole est guidée par deux jambes de force qui sont généralement cachées dans des fentes de part et d’autre du capot court.

James Glickenhaus a acquis le Modulo en 2014 et l’a remis en état de marche.

voitures dont le toit fait office de porte

12. Nova (1971)

Le styliste Richard Oakes a résolu le problème de la montée et de la descente des occupants de la Nova en relevant tout simplement l’ensemble du toit. D’un seul coup, la Nova est devenue un succès instantané auprès des acheteurs de voitures en kit au début des années 1970.

Automotive Design and Development a produit les premiers kits Nova, basés sur le plancher de la Volkswagen Beetle, et le projet a connu de nombreux propriétaires britanniques au cours des années suivantes. La Nova a également été largement copiée dans le monde entier, des voitures similaires étant vendues aux États-Unis et en Australie.

voitures dont le toit fait office de porte

13. Eco Mobile (1984)

Tentant de marier le meilleur d’une moto et d’une voiture dans un même ensemble, l’Eco Mobile a utilisé un auvent comme solution pour accéder à l’habitacle de ce deux-roues aux formes aérodynamiques.

Les sièges tandem permettent à deux personnes de voyager dans l’Eco Mobile, bien que le seuil latéral soit étonnamment haut pour l’enjamber.

À l’arrêt, de petites roues stabilisatrices se sont abaissées pour maintenir l’Eco Mobile en position verticale pendant l’ouverture de la verrière en matériau composite.

voitures dont le toit fait office de porte

14. Chevrolet Express (1987)

Chevrolet a imaginé le concept de l’Express comme une solution proche d’une proposition du gouvernement américain pour un réseau d’autoroutes à grande vitesse. La forme glissante de l’Express, avec sa grande verrière avant ouvrant sur une cabine à quatre places, permettait de rouler à 241 km/h avec une économie de carburant de 9,4 l/100 km grâce à une traînée aérodynamique de 0,20 Cd et à un moteur à turbine à gaz.

Il n’a jamais été produit, mais l’Express a acquis une certaine notoriété lorsqu’il a été utilisé comme accessoire dans Retour vers le futur II.

voitures dont le toit fait office de porte

15. Yamaha OX99-11 (1992)

Yamaha a participé à la fabrication de nombreux moteurs de voitures, mais l’entreprise japonaise s’est lancée à corps perdu dans la construction de sa propre supercar avec l’OX99-11.

Conçu à l’origine comme monoplace par la société britannique IAD, Yamaha a insisté pour qu’il puisse transporter deux personnes, et a donc utilisé une ouverture de capote pour laisser suffisamment d’espace pour atteindre le siège tandem arrière. En raison de retards et de problèmes budgétaires, seuls trois exemplaires de cette supercar à moteur V12 de 3,5 litres ont été construits.

voitures dont le toit fait office de porte

16. Citroën Osée (2001)

L’allure de la Citroën Osée a finalement trouvé un débouché dans la C6 de 2005, mais ses portes à baldaquin sont restées une caractéristique inhabituelle du concept car. Le conducteur et les passagers, un assis de chaque côté du siège du conducteur, montaient par la verrière à commande hydraulique actionnée à partir d’une télécommande.

De grands bacs de porte offrent un espace de rangement aux passagers, mais tout ce qui s’y trouve risque de tomber lors de l’ouverture de la capote.

voitures dont le toit fait office de porte

17. Maserati Birdcage 75th (2005)

Le nom évocateur de Birdcage a été utilisé pour marquer le 75e anniversaire de Maserati (th ) avec cette voiture conceptuelle, qui a attiré l’attention grâce à une verrière qui incluait l’ensemble du toit et de la coque avant.

Conçue par Pininfarina, la Birdcage utilise de la fibre de carbone pour la carrosserie et du plexiglas pour le pare-brise afin de réduire le poids. Le pare-brise de la Birdcage doit s’étendre loin dans la partie avant de la voiture, sinon le conducteur ne pourrait pas voir ce qui se trouve immédiatement devant lui.

voitures dont le toit fait office de porte

18. Loremo (2006)

La Loremo était une tentative avant-gardiste de proposer une voiture efficace utilisant un moteur de petite capacité, un excellent aérodynamisme et une faible résistance au roulement.

L’un des éléments de la conception était le toit relevable qui s’inclinait vers l’avant pour donner un accès légèrement gênant à la cabine.

L’auvent était constitué du grand pare-brise et de l’ensemble de la carrosserie avant du Loremo, mais même cette caractéristique inhabituelle n’a pas pu sauver l’entreprise, qui a fermé ses portes en 2010.

voitures dont le toit fait office de porte

19. Saab Aero-X (2006)

La disparition de Saab n’a jamais été aussi clairement ressentie qu’avec le concept Aero-X, qui montrait une direction possible et audacieuse pour la firme suédoise.

Fidèle à l’esprit novateur de Saab, l’Aero-X n’était pas équipée d’un toit en toile comme les autres. Lorsqu’il était relevé, les sections inférieures des portes latérales se déplaçaient vers le haut et autour des vitres latérales pour permettre une entrée totalement libre dans la voiture.

Lorsque la capote est fermée, Saab affirme que le conducteur bénéficie d’une vue dégagée à 180 degrés, car la conception de la capote élimine les piliers A à l’avant.

voitures dont le toit fait office de porte

20. GM EN-V (2009)

General Motors a collaboré avec Segway pour créer l’EN-V, qui était plus qu’un simple pod sur roues.

Destiné uniquement au transport urbain, la moitié du corps ovoïde pivote vers le haut et vers l’arrière pour permettre aux deux occupants de sortir de l’EN-V.

Étonnamment spacieux, l’EN-V (Electric Networked Vehicle) est doté d’une manette de commande centrale qui pivote au milieu pour pouvoir être utilisée par l’un ou l’autre des passagers.

voitures dont le toit fait office de porte

21. Murray T25 (2010)

Lorsque le professeur Gordon Murray adopte une idée, il est sage de s’asseoir et d’y prêter attention. C’est ce que le monde de l’automobile a fait en 2010 lorsqu’il a dévoilé son T25. Le T25 est doté d’un grand toit qui pivote vers l’avant tout en restant dans la longueur de la voiture, ce qui permet de garer la voiture dans des espaces restreints tout en permettant une entrée et une sortie sans entrave.

Moins encombrante qu’une Smart Fortwo, la position de conduite centrale de la T25, semblable à celle d’une McLaren F1, lui permet de transporter trois personnes et la capote est essentielle pour assurer un bon accès aux trois sièges.

TOP STORIES

Top List in the World