Le starter de 8h00

Total commence à céder des stations-essence en Europe pour préparer 2035

TotalEnergie va vendre 1600 stations-service européennes pour préparer l’interdiction de vente des voitures neuves thermiques de 2035 sur le Vieux Continent. Pour les professionnels de ces stations, la crise ne fait sans doute que commencer.

prix carburant, total commence à céder des stations-essence en europe pour préparer 2035

Avec l’interdiction future de la vente des voitures neuves thermiques en Europe, les géants de la distribution de carburant se préparent à modifier leur stratégie sur le Vieux Continent. TotalEnergies vient d’annoncer la vente de 1600 stations-services de son réseau à la société canadienne Couche-Tard, spécialiste de la distribution d’alimentation et de carburant. TotalEnergies précise que les stations vendues se trouvent toutes aux Pays-Bas et en Allemagne, reposant sur une valeur d’entreprise de 3,1 milliards d’euros. Il porte sur les « réseaux de stations-servicesainsi que les activités de cartes carburant pour les clients professionnels ».

Le géant pétrolier explique que la transaction sera finalisée dans le courant de l’année 2023, à condition qu’elle soit validée par les autorités de la concurrence. Cette décision de vendre une partie de ses stations-service fait partie d’une nouvelle stratégie du groupe, qui cherche ainsi à s’adapter aux changements décidés par l’Union européenne : même si des discussions sont toujours à l’ordre du jour pour régler les derniers détails, notamment suite au véto de l’Allemagne désireuse de garder les carburants synthétiques parmi les carburants autorisés, la vente de voitures neuves thermiques doit être proscrite à partir de l’année 2035. La baisse de la demande aux stations-service à l’approche de cette date devrait donc faire ralentir fortement l’activité.

« Le vote du parlement européen mi-février entérinant sa décision oblige TotalEnergies à s’adapter, notamment au niveau de ses réseaux en Europe qui seront confrontés à une perte de leurs revenus liés aux carburants », déclare TotalEnergies dans un communiqué.

Une co-entreprise en Belgique et au Luxembourg

En plus des 1600 stations vendues directement à Couche-Tard, TotalEnergies va créer une coentreprise en Belgique et au Luxembourg pour partager la gestion de 619 autres stations-service situées dans ces deux pays. Les 2 200 stations-service concernées dans les quatre pays garderont la marque « TotalEnergies » tant qu’elles resteront approvisionnées par son carburant, c’est-à-dire dans les cinq prochaines années. TotalEnergies compte plus de 17 000 stations-service en Europe et devra progressivement adapter tout son réseau sur le Vieux Continent pour s’adapter à la grande électrification du marché. Il prévoit d’ailleurs de baisser de 30% ses ventes de produits pétroliers d’ici 2030 et investit donc massivement dans le développement et la production d’énergies renouvelables. Pour le secteur de la distribution et la vie professionnelle autour des stations-service, le défi d’adaptation et de transformation qui s’annonce semble gigantesque.

TOP STORIES